Un nouvel itinéraire entre Meylan et Grenoble

Un nouveau parcours va être aménagé entre Meylan et Grenoble, en passant par La Tronche. Chronovélo doit permettre aux cyclistes de rouler en toute sécurité sur l’ensemble du territoire métropolitain.

Chronovélo passe le braquet supérieur. Après l’aménagement de l’axe des Jeux Olympiques à Grenoble en 2017, le réseau va poursuivre son extension en 2018 avec une nouvelle liaison Grenoble-La Tronche-Meylan, soit 7 km aménagés et 1,7 million d’euros investis par la Métropole.

Le nouvel itinéraire partira du carrefour Chavant, longera le boulevard Jean-Pain, traversera le pont de Savoie et longera l’ex RD1090 sur environ 1,5 km jusqu’au passage Ricou. Il empruntera ensuite le boulevard de la Chantourne à La Tronche, continuera sur la contre-allée de l’avenue de Verdun, jusqu’au croisement avec l’avenue du Vercors. La piste cheminera jusqu’à la crèche des Buclos, la mairie de Meylan, la Maison de la musique, avant de traverser le parc du Bachais, de rejoindre l’avenue des 4 chemins, jusqu’au chemin de la Dhuy.

Les travaux débuteront en juin, à La Tronche, et dureront 18 mois. Les aménagements s’effectueront, en grande partie, sur les pistes cyclables déjà existantes. Les cyclistes rouleront bientôt sur une piste plus confortable, plus visible, mieux sécurisée (notamment au niveau des intersections) et proposant des services gratuits (plan du réseau, pompe à pneu…).

Dix millions d’euros investis

Voir l'image en grand« Cette ligne me plaît beaucoup », s’est félicité Jean-Philippe Blanc, maire de Meylan, lors de la présentation des travaux. Avec ce « saut qualitatif », Bertrand Spindler, maire de La Tronche, lui non-plus ne « boude pas (son) plaisir » de voir le réseau Chronovélo s’étendre sur sa commune. Quant à Éric Piolle, maire de Grenoble, il voit dans ce nouvel itinéraire « une vraie possibilité que les vélo trouvent leur place » sur l’ensemble du territoire.

La mise en place de ce réseau répond à la volonté de la Métropole de tripler la part modale du vélo d’ici 2020, soit 216 000 trajets quotidiens (autant que les trajets en tramway). Pour y parvenir, quatre axes structurants sont prévus : Fontaine-Grenoble-La Tronche-Meylan, Saint-Égrève-Grenoble-Saint-Martin d’Hères, Grenoble-Échirolles-Pont-de-Claix, Jarrie-Vizille, et enfin Grenoble-Eybens. La Métropole a prévu d’investir 10 millions d’euros dans leur construction.

« Deux maîtres mots peuvent qualifier, selon moi, Chronovélo, a souligné Yann Mongaburu, président du Syndicat mixte des transports en commun (SMTC). D’abord, la continuité. Nous héritons d’un réseau de pistes cyclables de plusieurs centaines de kilomètres et il s’agit maintenant de créer une continuité entre elles. Ensuite, la sécurité : pour que chacun trouve sa place, sa juste place ».

Augmentation de 30% de la pratique

Un premier tronçon a été inauguré en 2017 sur l’avenue des Jeux Olympiques. Son ouverture a été accompagnée d’une concertation avec les cyclistes sur les marquages, le jalonnement et les aires de services. Mais le réseau Chronovélo est aussi le fruit d’une collaboration entre la Métropole et les communes traversées. « Nous avons ici l’illustration parfaite d’une construction métropolitaine avec une Métropole qui développe une approche stratégique, en apportant des moyens financiers conséquents, et qui fait également de la dentelle en partenariat avec les communes », a souligné Christophe Ferrari, président de Grenoble Alpes Métropole.

La réalisation du réseau Chronovélo se fera, tronçon par tronçon, jusqu’en 2022. Ce nouvel équipement vient s’ajouter aux nombreux aménagements déjà mis en place en faveur des deux-roues : le développement et la diversification de la flotte Métrovélo, la construction du Technicentre Métrovélo à Sassenage, la mise en place de consignes sécurisées un peu partout sur le territoire ou encore la pose de plusieurs centaines d’arceaux par an.

Grâce à ces aménagements, la pratique du vélo a augmenté de 30% depuis 2009. La Métropole et la Ville de Grenoble ont été classées conjointement premières au baromètre de la Fédération des usagers de la bicyclette pour « leurs initiatives en faveur du vélo, saluées par les usagers eux-mêmes ».

Chronovélo change de braquet - 22-05-2018

Après l’aménagement de l’axe des Jeux Olympiques à Grenoble notamment en 2017, le réseau Chronovélo passe le braquet supérieur en 2018 avec plusieurs réalisations programmées à commencer par les aménagements prévues sur l’axe Grenoble – La Tronche – Meylan. Les travaux débuteront en juin, travaux à l’issu desquels les usagers bénéficieront de 7 km supplémentaires d’itinéraires directs, confortables et sécurisés.

Une nouvelle réalisation qui vient s’ajouter aux premiers tronçons existants et à l’ensemble des projets d’ores et déjà réalisés par la Métropole en faveur de la politique cyclable, à l’instar du développement et de la diversification de la flotte Métrovélo, de la construction du Technicentre Métrovélo, de la mise en place de consignes à vélos sécurisés, ou encore de la pose de plusieurs centaines d’arceaux par an sur l’espace public. Autant d’actions au service de la pratique cyclable mais aussi du report modal et des orientations métropolitaines en la matière.

Chronovélo Grenoble / La Tronche / Meylan, un axe sécurisé de 7km 

La liaison Chronovélo Grenoble-La Tronche-Meylan permettra notamment de faciliter la desserte cyclable d’équipements sportifs, culturels, d’activités économiques et commerciales, etc.

  • Tronçon Grenoble <> La Tronche : Sur ce secteur, la liaison Chronovélo bénéficiera d’une sécurisation renforcée de la traversée du carrefour Chavant et longera le boulevard Jean-Pain du côté de l’Hôtel de ville de Grenoble et du Stade des Alpes. Puis, après la traversée du pont de Savoie  la piste longera l’ex RD1090 sur environ 1,5 km jusqu’au passage Ricou, au niveau de la station service, et empruntera le passage inférieur pour rejoindre et emprunter le boulevard de la Chantourne.
  • Tronçon La Tronche <> Meylan : Après le boulevard de la Chantourne, la liaison Chronovélo continuera son parcours sur la contre allée de l’avenue de Verdun, sur l’axe cyclable existant, jusqu’au croisement avec l’avenue du Vercors. Par une amélioration des aménagements existants, la piste cheminera ensuite le long de l’avenue du Vercors pour desservir le pôle commercial, la crèche des Buclos, l’Hôtel de Ville de Meylan, la Maison de la musique avant de traverser le parc du Bachais, de rejoindre le chemin des Béalières, et de longer l’avenue des 4 chemins jusqu’au chemin de la Dhuy.

Le réseau Chronovélo

 À l’horizon 2020, ce sont près de 10 millions d’euros qui auront été consacrés par la Métropole au développement du réseau Chronovélo.

Le 19 décembre 2014, le Conseil métropolitain adoptait une délibération cadre relative à sa politique cyclable avec pour objectif principal le triplement de la part modale de l’usage du cycle à horizon 2020. Parmi les solutions envisagées pour atteindre un tel objectif, le développement d’un réseau Chronovélo offrant des itinéraires directs, confortables et sécurisés afin d’attirer de nombreux nouveaux usagers du vélo. Un réseau au bénéfice d’un meilleur partage de l’espace public et visant à prévenir les conflits d’usage, tous modes de transport confondus.

Le réseau Chronovélo irriguera ainsi l’ensemble du réseau de pistes cyclables métropolitain, autour des 4 axes suivants :
  • Fontaine-Grenoble -La Tronche – Meylan
  • Saint-Égrève – Grenoble – Saint-Martin-d’Hères-Campus
  • Grenoble -Échirolles -Pont de Claix – Jarrie – Vizille
  • Grenoble – Eybens.

Afin d’atteindre les objectifs visés en termes de lisibilité, de confort et de sécurité, la Métropole a mis en place une concertation et une expérimentation de son identité visuelle durant l’hiver 2016-2017 sur une section expérimentale de 400 mètres le long de l’avenue des Jeux Olympiques à Grenoble. Près de 500 avis ont ainsi pu être exprimés concernant notamment les marquages, le jalonnement et les aires de services devant, le cas échéant, être déployés sur l’ensemble du réseau Chronovélo. À l’horizon 2020, ce sont près de 10 millions d’euros qui auront été consacrés par la Métropole au développement du réseau Chronovélo.

Les caractéristiques de Chronovélo

  • Une identité / lisibilité forte multisupports pour accompagner l’usagers tout au long de son itinéraire
  • Un confort accru avec un gabarit généreux et des revêtements homogènes et lisses
  • Une sécurité renforcée notamment au niveau du traitement des intersections
  • Une capacité de débit importante sur les secteurs urbains denses afin d’absorber des flux de cyclistes conséquents
  • Une continuité du réseau
  • Des itinéraires directs sans chicanes
  • Des services mis à disposition pour entretenir son vélo ou simplement faire une pause

Les objectifs de la politique cyclable Métropolitaine

Tripler la part modale du vélo d’ici à 2020. Pour cela, un plan d’actions décliné autour de 4 volets principaux :

  • Les aménagements de voirie qui visent à répondre au premier frein de la pratique, à savoir le sentiment d’insécurité
  • Le stationnement des cycles, pour lutter contre le vol de Vélos
  • Les services vélo (location réparation etc)
  • L’incitation au changement de comportements pour convaincre le plus grand nombre.

Apaiser les espaces urbains, au profit des piétons, des cyclistes, de la vie locale (santé, pollution, nuisances sonores, qualité des espaces publics, végétalisation…)

Une pratique cyclable très dynamique

La Métropole grenobloise et sa ville centre connaissent depuis quelques années une augmentation importante et continue de la pratique du cycle.

Ainsi, la ville de Grenoble a été reconnue cette année par l’INSEE comme la deuxième ville la plus cyclable de France avec 14,2% des actifs se rendant au travail à vélo. Et sur l’ensemble de la Métropole, la pratique cyclable a augmenté de 30 % depuis 2009.

L’objectif est bien de multiplier par 3 la part modale du vélo en 2020 pour atteindre 12 % de part de marché, soit 216 000 déplacements à vélo par jour sur la Métropole (équivalent au réseau de tramway).

  // Consulter le dossier de presse

// Sur les réseaux

Chronovélo : les quatre premiers kilomètres ont été inaugurés à Grenoble - 21-11-2017

Les premiers aménagements du réseau cyclable structurant de la Métropole viennent d’être inaugurés sur l’avenue des Jeux Olympiques.

 
 

Dévoilés en juin dernier au niveau de la rue Lanoyerie à Grenoble, les aménagements du réseau Chronovélo gagnent du terrain. C’est désormais la piste historique des Jeux Olympiques qui a été totalement requalifiée sur 3,5 km et qui arbore les couleurs et la signalétique de Chronovélo.

Rappelons que l’objectif de ce nouveau réseau – qui totalisera à terme 44 km – est de proposer des itinéraires directs et sécurisés entre les communes de la Métropole. Ceci, notamment grâce à un marquage au sol plus visible qui intègre des indications de direction et permet d’identifier via un code couleur les intersections routières et les passages piétons. Une quarantaine d’aires de service – dotées de plan du quartier et du réseau, d’une pompe et d’un banc – seront également installées à terme sur l’ensemble du réseau.

 
De g. à dr. : Yann Mongaburu, vice-président de la Métropole aux déplacements, Christophe Ferrari, président de la Métropole et Éric Piolle, maire de Grenoble, inaugurent les aménagements Chronovélo sur l’avenue des Jeux Olympiques à Grenoble lundi 20 novembre 2017.
 

« Si l’on veut atteindre l’objectif fixé par la Métropole, à savoir multiplier par trois le nombre de déplacements à vélo d’ici 2020, il est essentiel d’investir dans un niveau de réseau qui permette à tous de circuler en toute sécurité et sur l’ensemble du territoire » précise Christophe Ferrari, président de la Métropole grenobloise.

Cette réalisation vient s’ajouter aux autres initiatives déjà réalisées par la Métropole en faveur de la politique cyclable telles que le développement et la diversification de la flotte de Métrovélos, la construction du technicentre Métrovélo à Sassenage, l’installation de consignes à vélos sécurisées…

À l’horizon 2020, ce sont ainsi près de 10 M€ qui auront été consacrés par la Métropole au développement du réseau Chronovélo, auxquels s’ajoutent 6 M€ de budget annuel moyen en faveur de la politique cyclable.

Du côté de l’avenue des Jeux Olympiques, les premiers résultats sont plutôt encourageants : « En comparant le mois de septembre 2017 à celui de 2016, on observe une augmentation de 22% de la pratique cyclable sur cet axe » note ainsi Yann Mongaburu, vice-président de la Métropole aux déplacements.

L’aménagement du réseau Chronovélo se poursuivra en 2018 avec la mise en oeuvre d’autres chantiers, notamment sur le boulevard Jean Pain à Grenoble et dans le sud grenoblois.

Chronovélo : de nouveaux axes cyclistes pour faciliter les déplacements à vélo - 09-06-2017

Chronovélo, c’est le nom donné au nouveau réseau cyclable structurant de la Métropole. Composé à terme de 4 axes totalisant 40 km de liaisons cyclables, doté d’une nouvelle identité visuelle et d’aires de service… Ce réseau a un objectif : sécuriser et faciliter les déplacements à vélo.

7 000 Métrovélos en location, 33 % d’augmentation de la pratique cyclable entre 2009 et 2016, 70 000 déplacements quotidiens… Le succès du vélo n’est plus à démontrer dans la Métropole grenobloise. Pour autant, il ne s’agit pas de s’arrêter en si bon chemin. Car 75 % des déplacements de moins de 3 km sont encore effectués en voiture. La marge de progression est donc réelle et le nouveau réseau Chronovélo – qui vient d’inaugurer ses premiers kilomètres rue Lanoyerie à Grenoble – vise bien à atteindre l’objectif fixé par la Métropole : multiplier par trois le nombre de déplacements à vélo d’ici 2020.

Comment ? En proposant des itinéraires directs et sécurisés entre les communes de la Métropole. Ceci, notamment grâce à un marquage au sol plus visible qui intègre des indications de direction et permet notamment d’identifier via un code couleur les intersections routières et les passages piétons. Le tout, au bénéfice d’un meilleur partage de l’espace public et de plus de sécurité pour tous les usagers.

Après une première expérimentation menée cet hiver sur l’avenue des jeux Olympiques – pendant laquelle près de 250 métropolitains ont donné leur avis sur les aménagements proposés – ceux-ci ont subi quelques ajustements et vont être déployés progressivement sur les 4 axes (voir plan ci-dessous) d’ici à 2020. Parmi ces aménagements, une cinquantaine d’aires de service offriront aux cyclistes un point de rencontre mais aussi un plan du quartier et du réseau Chronovélo, une pompe à vélo, un banc… À l’instar des arrêts de transports en commun, ces stations porteront un nom et indiqueront le numéro de l’axe Chronovélo concerné. Autant d’indications pour que les cyclistes se repèrent facilement tout au long de leur itinéraire.

> Les 4 axes Chronovélo mis en service à l’horizon 2020

– Fontaine / Grenoble Centre / La Tronche / Meylan
– Saint-Egrève / Grenoble Centre / Saint-Martin-d’Hères Campus
– Grenoble Capuche / Échirolles / Pont-de-Claix / Jarrie / Vizille
– Grenoble Centre / Eybens

// Revue de presse :