Retour sur le Conseil métropolitain du vendredi 5 avril

#CMetro

ORDRE DU JOUR ET RAPPORT

Rapport
Ordre du jour

Les principales interventions des élu.e.s

CULTURE ET EDUCATION

Troisième appel à candidatures triennal culturel : «Transition et création partagée»

La politique culturelle métropolitaine s’est structurée en 2016 et 2017 autour de deux délibérations cadre, qui ont permis de préciser les objectifs et les modalités du soutien apporté à l’évènementiel culturel.

Les objectifs politiques qui ont été affirmés sont les suivants :
– faciliter l’accès du citoyen à la culture en tant que facteur d’intégration sociale et contribuer à renforcer le sentiment d’appartenance au territoire,
– soutenir et promouvoir la création culturelle dans sa diversité afin notamment de contribuer au développement économique et de l’emploi de ce secteur,
– promouvoir la diversité culturelle et contribuer au rayonnement de la Métropole.

Les modalités du soutien apporté à l’événementiel sont les suivantes :
– Le soutien à des événements métropolitains portés par des acteurs locaux
– Le soutien à un événement culturel à rayonnement régional ou national, avec l’organisation d’un événement répondant à une thématique choisie annuellement par la Métropole et avec un soutien financier à plusieurs événements portés par des acteurs du territoire, en lien avec l’événementiel à caractère régional ou national et avec la thématique annuelle choisie par la Métropole, selon un principe d’appel à candidatures.

Conclusions adoptées à l’unanimité

Présentation de Francie Mégevand

 

francie-megevand

Francie Mégevand

VICE-PRÉSIDENTE DÉLÉGUÉE
Projet de délibération

ECONOMIE, INDUSTRIE, TOURISME ET RAYONNEMENT

Acquisition par Grenoble-Alpes Métropole d’actions de la ville de Grenoble détenues dans le capital de la SPL Alpexpo, cession à la Région Auvergne Rhône-Alpes, adoption d’un protocole préfigurant la nouvelle gouvernance d’Alpexpo.

 

Le Conseil métropolitain du 21 décembre 2018 a décidé l’intégration du site Alpexpo au sein de la compétence développement économique exercée par la Métropole et le transfert de l’équipement de la ville de Grenoble à la Métropole.

Grenoble-Alpes Métropole est donc, depuis le 1er janvier 2019, propriétaire de l’équipement Alpexpo et, à ce titre, autorité délégante dans le cadre du contrat de Délégation de Service Public pour sa gestion confié à la Société Publique Locale (SPL) du même nom.

Le site Alpexpo est un équipement majeur et structurant au service du rayonnement économique, touristique et culturel de la ville de Grenoble et de la grande région grenobloise, de l’ensemble du département de l’Isère et au rayonnement de la région Auvergne-Rhône-Alpes notamment par l’organisation de salons de notoriété mondiale. L’originalité de cette structure est de regrouper sur un même espace des halls d’exposition, un centre de congrès et une salle de spectacles.

La polyvalence et le dimensionnement de cet ensemble de plus de 50 000 m² lui offrent un positionnement concurrentiel intéressant sur le marché de l’organisation et de l’accueil de manifestations professionnelles ou grand public. Son importante surface d’exposition (42 000 m²) le situe dans les 12 premiers parcs des expositions en France. La capacité d’accueil de son centre des congrès (1 000 places) et la complémentarité avec des espaces d’exposition positionnent le site sur le marché des congrès et salons professionnels nationaux de taille importante.

La salle du Summum est une structure qui propose une grande modularité pour l’accueil de spectacles et peut s’adapter aux activités de congrès et salons d’Alpexpo.

La localisation d’Alpexpo et ses capacités d’accueil sont complémentaires avec les autres équipements situés sur le territoire (WTC à Europole, Minatec, Stade des Alpes, Palais des Sports).

Alpexpo apparait comme le chef de file de l’offre d’équipements dédiée au tourisme d’affaires et à l’événementiel de la région grenobloise et du département de l’Isère et fait partie des équipements structurants à l’échelle de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Conclusions adoptées à l’unanimité

Intervention de Pascal Clouaire au nom du groupe Métropole En Transitions

 

 

 

Ferrari carrée

Christophe Ferrari

PRÉSIDENT
Projet de délibération

DEPLACEMENTS

Coopération entre autorités organisatrices de la mobilité – Charte pour l’organisation des mobilités de la grande région grenobloise

Les phénomènes de périurbanisation et d’étalement urbain, à l’oeuvre depuis plusieurs décennies, ont conduit à un éclatement de la mobilité dans l’espace, et à une utilisation accrue de la voiture pour se déplacer, préjudiciable aux échanges entre la métropole grenobloise et les territoires voisins, et induisant une dégradation du cadre de vie et de la qualité de l’air du bassin de vie métropolitain.

Des coopérations interterritoriales se sont développées au fil des années pour faciliter les déplacements à l’échelle du bassin de mobilité. Des accords tarifaires deux à deux existent, des lignes de transports publics franchissent des barrières institutionnelles et des projets d’investissement sont conduits en commun, notamment sur les pôles d’échanges.
Aujourd’hui les Autorités organisatrices de la Mobilité présentes sur le Sud Isère (Région Auvergne Rhône Alpes, Département de l’Isère, Grenoble Alpes Métropole, Syndicat Mixte des Transports en Commun de l’agglomération grenobloise, Communauté d’Agglomération du Pays Voironnais et Communauté de Communes Le Grésivaudan) nourrissent l’ambition conjointe d’aller plus loin, vers une organisation coordonnée et renforcée des mobilités à l’échelle du bassin, permettant une optimisation des moyens techniques et financiers au bénéfice des usagers.

Abstention 22 : GM + MA (moins OCTRU et MERMILLOD-BLONDIN)
Conclusions adoptées

 Intervention de Yann Mongaburu au nom du groupe Métropole En Transitions

 

Ferrari carrée

Christophe Ferrari

PRESIDENT
Projet de délibération

Annexe : Charte

AMENAGEMENT DU TERRITOIRE, RISQUES MAJEURS ET PROJET METROPOLITAIN

Clôture de la démarche de Projet métropolitain

Le 3 février 2017, la Métropole engageait sa démarche de Projet métropolitain. Celle-ci visait à identifier les grands enjeux pour la Métropole 2030, au travers des prismes de la gouvernance, du territoire et de la société. Pour ce faire, elle devait étroitement s’appuyer sur les élus métropolitains, sur les communes et leurs conseillers et sur les acteurs du territoire – entreprises comme citoyens.

Au terme de 18 mois de rencontres et d’échanges, le Conseil métropolitain du 7 novembre 2019 a pris acte du « Manifeste pour une Cité métropolitaine », résultante de la démarche de Projet métropolitain.

Le Manifeste a été transmis pour avis au Conseil De Développement en novembre 2018 ; celui-ci a restitué son avis en janvier 2019. Considérant la restitution de ces deux documents complémentaires, la démarche de Projet métropolitain se voit donc clôturée.

Conclusions adoptées à l’unanimité


Intervention de Francie Mégevand au nom du groupe Métropole En Transitions

603_230_Yannik-Ollivier

Yannik Ollivier

VICE-PRÉSIDENT DÉLÉGUÉ
Projet de délibération

ARTISANAT, COMMERCE, PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES

Redynamisation de pôles commerciaux : opportunité de la création d’une structure de portage de locaux commerciaux

Par délibération en date du 18 décembre 2015, la Métropole a fixé le cadre de son intervention en faveur du commerce, de l’artisanat et des services autour de deux objectifs :
– veiller à l’équilibre de l’offre commerciale, artisanale et de service à l’échelle de l’agglomération, en organisant la cohérence territoriale en matière d’accueil et de développement des commerces,
– assurer, aux côtés des communes, un accompagnement de proximité des entreprises.
Pour mener à bien ces deux objectifs, Grenoble-Alpes Métropole a développé un certain nombre d’outils, notamment un dispositif d’aides directes qui a déjà permis d’accompagner plus de 170 entreprises pour un montant d’environ 650 000 €. Ce dispositif a été complété par un accompagnement financier des unions commerciales du territoire et ce sont plus de 30 initiatives collectives qui sont accompagnées pour 220 000 € environ par an.
La Métropole a également mis en place une politique volontariste en matière d’accessibilité des commerces. Avec l’appui du partenariat des chambres consulaires, plus de 100 entreprises ont pu être accompagnées sur la mise en accessibilité et l’amélioration de l’accueil.

Conclusions adoptées à l’unanimité

Intervention de Christine Garnier au nom du groupe Métropole En Transitions


Intervention de Pascal Clouaire au nom du groupe Métropole En Transitions



616_870_Guy-Jullien

Guy Jullien

VICE-PRÉSIDENT DÉLÉGUÉ
Christine Garnier

Christine Garnier

VICE-PRÉSIDENTE DÉLÉGUÉE
Projet de délibération
Aller au contenu principal