Je change mon chauffage au bois

Avec la Prime Air Bois, Grenoble-Alpes Métropole vous apporte jusqu’à 2 000 € d’aide pour changer votre appareil de chauffage au bois individuel.

Quel est le principe ?

Les seuils réglementaires de qualité de l’air sont parfois dépassés sur le territoire de la Métropole. En hiver, le chauffage au bois contribue fortement à la pollution de l’air par les particules fines : il peut représenter jusqu’à 75% des émissions de particules fines en pic de pollution hivernal et environ 55% toute l’année en moyenne. 

Dans la métropole grenobloise, 3 à 7% des décès (soit 114 morts environ) et 3 à 10% des nouveaux cas de cancer du poumon sont imputables chaque année à la pollution aux particules fines.

Pour améliorer la qualité de l’air, Grenoble-Alpes Métropole vous aide à renouveler votre appareil de chauffage au bois individuel avec la Prime Air bois. En vous équipant d’un matériel de chauffage récent et performant, vous émettez moins de pollution et faites des économies de bois grâce au meilleur rendement de votre nouvel appareil.

La Prime Air Bois se présente comme une « prime à la casse » : vous vous engagez à remplacer votre ancien appareil par un nouveau doté du label « flamme verte 7 étoiles », en échange de quoi la Métropole vous verse une prime de 1600 € (ou 2000 € selon les ressources du foyer).

Ces aides sont cumulables avec d’autres aides financières proposées par l’Etat (dispositif « Habiter Mieux Agilité » de l’Anah et Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) ou d’autres collectivités.

Au final, et en cumulant ces différents dispositifs, le pourcentage d’aide attribuée pour le renouvellement peut atteindre entre 45% à 75% du coût, en fonction des revenus et du matériel acheté.

Comment savoir si vous devez changer votre chauffage bois ?

Tous les appareils datant d’avant 2002 et toutes les cheminées ouvertes sont considérés comme non performants et peuvent bénéficier de la Prime Air Bois.

Pour faire le point sur votre équipement, vous pouvez faire le test en ligne sur le site :

 

Qui peut bénéficier de la Prime Air Bois ?

Pour bénéficier de la Prime Air Bois, vous devez remplir certaines conditions :

  • Posséder un appareil de chauffage au bois datant d’avant 2002 (poêles à bûches et inserts) ou une cheminée ouverte
  • Cet appareil doit être dans votre résidence principale ou dans un logement dont vous êtes propriétaire et que vous louez en tant que résidence principale
  • Ce logement doit être situé dans l’une des 49 communes de la Métropole
  • Remplacer cet ancien appareil par un appareil “Flamme verte 7 étoiles” ou équivalent (au minimum)
  • Vous engager à détruire votre ancien appareil
  • Faire installer votre nouvel appareil par un professionnel qualifié

Comment bénéficier de la prime ?

Vous devez remplir un dossier de demande qui sera traité par l’Agence Locale de l’Energie et du Climat (ALEC). Avant tout achat d’un nouveau matériel, il est conseillé de lire attentivement le dossier de demande et de se renseigner auprès de l’ALEC.

Quel professionnel contacter ?

La Métropole, le Grésivaudan, le Pays Voironnais, l’ADEME et l’État ont signé la Charte d’engagement en faveur de la qualité de l’air avec 45 spécialistes du chauffage au bois.

Ces derniers s’engagent notamment à sensibiliser leurs clients sur l’impact environnemental du chauffage au bois et à les conseiller sur le choix de leur appareil, son utilisation et son entretien régulier.

Prime Air Bois : la Métropole double le montant de l’aide

Lors du Conseil métropolitain du 28 septembre, les élu.E.s se sont prononcé.e.s sur un doublement du montant des aides de la Prime Air Bois qui passera de 800 à 1600 euros (et de 1200 à 2000 euros pour les habitants ayant de moindres ressources). Alors que la qualité de l’air reste un sujet majeur pour les citoyens, et malgré une tendance à la baisse de la pollution aux particules observée ces dernières années, il convient aujourd’hui d’amplifier les actions pour aboutir à des résultats plus rapide.

 

LE CHAUFFAGE AU BOIS NON PERFORMANT : PRINCIPALE CAUSE DE POLLUTION AUX PARTICULES

Or, le chauffage au bois, et en particulier le chauffage au bois individuel non performant, reste responsable de 55% des émissions annuelles de particules, et jusqu’à 75% en période de pic de pollution hivernal. La réduction des émissions de particules par le chauffage au bois non performant constitue donc un axe majeur du Plan de protection de l’atmosphère de 2014 et de la feuille de route pour la qualité de l’air de la région grenobloise adoptée en 2018.
Pour répondre à cet enjeu, la Métropole a lancé en 2015, en partenariat avec l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) la Prime Air Bois : une prime d’aide au renouvellement des appareils de chauffage au bois non performants datant d’avant 2002 . Son montant était de 800 à 1200 euros selon les conditions de ressources.

 

OBJECTIF : 5000 APPAREILS NON PERFORMANTS REMPLACÉS

Le parc d’appareils non performants en activité sur le territoire est évalué à 15 000 environ. La Métropole s’est fixée pour objectif en 2015 d’en renouveler 5000 en 5 ans, pour aboutir à une baisse des émissions de particules de 10% et jusqu’à 30 % des émissions du secteur résidentiel.

 

« Aucune autre action ne pourrait avoir un effet aussi spectaculaire », juge le vice-président de la métropole Jérôme Dutroncy, en charge de l’environnement et de l’air, du climat et de la biodiversité. À ce jour, 1041 primes ont été attribuées sur le territoire métropolitain. Le rythme de renouvellement demeure donc trop lent.

Pour autant, l’efficacité du renouvellement en matière d’amélioration de la qualité de l’air est confirmée : selon une évaluation d’Atmo Auvergne Rhône-Alpes le remplacement d’un appareil non performant par un appareil de niveau flamme verte 7* permet de diviser par 8 les émissions de particules en moyenne.

 

DE NOUVELLES AIDES POUVANT ATTEINDRE JUSQU’À 75% DE LA FACTURE

La Métropole souhaite amplifier son effort en doublant le montant des primes proposées aux propriétaires d’appareils non performants : de 800 à 1600 € (et de 1 200 à 2000 € pour des ménages ayant de moindres ressources). Une aide qui peut se cumuler avec d’autres aides financières d’Etat (dispositif « Habiter Mieux Agilité » de l’Anah et Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Au final, et en cumulant ces différents dispositifs, le pourcentage d’aide attribuée pour le renouvellement atteindra entre 45% à 75% du coût pour les particuliers, en fonction de leurs revenus et du prix d’achat de leur matériel.

 

 

DP-Qualite-de-l-air-Prime-Air-Bois-la-Metropole-va-doubler-le-montant-de-l-aide-Septembre-2018

PrimeAirBois-JeromeDutroncy-6nov15

Lancé le vendredi 6 novembre 2016 par Jérôme Dutroncy lors d'une conférence de presse à Alpexpo, sur le stand métropolitain de la Foire de Grenoble, la Prime Air Bois est toujours d'actualité !

Quel est le principe ?

Comme ailleurs, les seuils réglementaires de qualité de l'air sont parfois dépassés sur le territoire de la Métropole. En hiver, le chauffage au bois contribue fortement à la pollution de l'air par les particules fines.

Pour lutter contre cette pollution, Grenoble-Alpes Métropole vous aide à renouveler votre appareil de chauffage au bois individuel avec la Prime Air bois. En vous équipant d'un matériel de chauffage récent et performant, vous émettez moins de pollution, vous faîtes des économies de bois grâce au meilleur rendement de votre nouvel appareil.

La Prime Air Bois se présente comme une « prime à la casse » : vous vous engagez à remplacer votre ancien appareil par un nouveau doté du label « flamme verte 7 étoiles », en échange de quoi la Métropole vous verse une prime de 800 € (ou 1200 € selon les ressources du foyer).

Comment savoir si vous devez changer votre chauffage bois?

Tous les appareils datant d’avant 2002 et toutes les cheminées ouvertes sont considérés comme non performants et peuvent bénéficier de la Prime Air Bois.

Pour faire le point sur votre équipement, vous pouvez faire le test en ligne sur le site : chauffagebois.lametro.fr

Qui peut bénéficier de la Prime Air Bois?

Pour bénéficier de la Prime Air Bois, vous devez remplir certaines conditions :

  • Posséder un appareil de chauffage au bois datant d'avant 2002 (poêles à bûches et inserts) ou une cheminée ouverte
  • Cet appareil doit être dans votre résidence principale ou dans un logement dont vous êtes propriétaire et que vous louez en tant que résidence principale
  • Ce logement doit être situé dans une des 49 communes de la Métropole
  • Remplacer cet ancien appareil par un appareil Flamme verte 7 étoiles ou équivalent (au minimum)
  • Vous engager à détruire votre ancien appareil
  • Faire installer votre nouvel appareil par un professionnel qualifié

Comment bénéficier de la prime?

Vous devez remplir un dossier de demande qui sera traité par l'Agence Locale de l'Energie et du Climat (ALEC). Avant tout achat d'un nouveau matériel, il est conseillé de lire attentivement le dossier de demande et de se renseigner auprès de l'ALEC.

Quel professionnel contacter?

La Métropole, le Grésivaudan, le Pays Voironnais, l'ADEME et l'État ont signé la Charte d’engagement en faveur de la qualité de l’air avec 45 spécialistes du chauffage au bois.

Ces derniers s'engagent notamment à sensibiliser leurs clients sur l'impact environnemental du chauffage au bois et à les conseiller sur le choix de leur appareil, son utilisation et son entretien régulier.


//
Retrouvez cet article sur le site de la Métro.

Depliant-Prime-Air-Bois