Des rues plus claires et plus propres. Plus spacieuses aussi car débarrassées de l’ensemble du mobilier urbain (potelets et barrières) autrefois nécessaire à l’ancienne démarcation des espaces dévolus aux piétons et aux voitures… Après 5 mois de travaux et de nombreuses réunions de concertation avec les habitants et les commerçants du quartier, les rues de Lionne, Brocherie, Chenoise et Renauldon ont été entièrement piétonnisées dans le cadre du projet Cœurs de Ville, Cœurs de Métropole.

« C’est un projet qui vient de loin, mené entièrement en partenariat avec les habitants et les commerçants qui permet aujourd’hui de rendre cet espace aux piétons que nous sommes tous », s’est réjoui sur place Éric Piolle, le maire de Grenoble. « On est là dans le cœur historique de Grenoble dont on mesure la richesse patrimoniale, urbaine, commerçante désormais embellie par ce revêtement clair et des plantations partout où on a pu ».

Un centre ville plus lumineux

Concernant le sol des rues de Lionne, Brocherie et Chenoise, le choix a été fait d’un béton “désactivé” très clair en remplacement de l’ancien enrobé très sombre et très dégradé. Les caniveaux et leurs tracés ont été entièrement repris mais en réutilisant la pierre de couleur bordeaux qui caractérisait les lieux jusqu’ici. L’ensemble des pavés a été rescellé par des joints neufs et l’éclairage a été repensé.

De quoi jardiner

En accord avec les habitants et les commerçants dont certains souhaitaient pouvoir jardiner, de grandes jardinières ceinturées par de l’acier Corten (effet rouille) ont été installées et les deux jeunes arbres déjà présents ont été valorisés et protégés.

Seule la rue Renauldon a fait l’objet d’investissements temporaires minimum avec une simple reprise de l’enrobé. En effet, de lourds travaux concernant deux immeubles en périls dans cette rue sont prévus et auraient risqué d’endommager les nouveaux aménagements s’ils avaient été pratiqués. Les aménagements définitifs de la rue Renauldon seront donc réalisés une fois que les travaux concernant ces deux immeubles seront terminés.

Deux fois plus d’arceaux pour les vélos

Afin d’éviter tous conflits entre cyclistes et piétons, les arceaux à vélos, dont le nombre a doublé, ont été installés aux entrées des zones piétonnes et il est vivement recommandé de ne pas accrocher son vélo n’importe où, notamment aux deux petits arbres rue de Lionne, qui en ont malheureusement déjà fait les frais de cette pratique…

Enfin, bien que piétonnisées, les rues demeurent néanmoins accessibles aux voitures des commerçants, des riverains et des livreurs via un système de bornes d’accès.

« C’est un véritable plaisir d’être ici car cela faisait longtemps que nous travaillions à ce projet de piétonnisation du centre historique de Grenoble », a de son côté insisté Christophe Ferrari, président de la Métropole. « Mais je veux aussi rappeler que le projet Cœurs de ville, Cœurs de Métropole concerne toutes les communes du territoire, et que tout ce qui est à l’œuvre ici à Grenoble est aussi à l’œuvre dans les autres communes de la Métropole».

De gauche à droite, Érice Piolle, maire de Grenoble, Christophe Ferrari, président de la Métropole et Yann Mongaburu, vice-président de la Métropole en charge des déplacements

// Lire l’article sur le site de Grenoble-Alpes Métropole