Durant le conseil métropolitain du 6 avril, Suzanne Dathé a pris la parole pour la première fois. La conseillère métropolitaine déléguée aux dispositifs contractuels et à la prévention de la délinquance a annoncé la politique de prévention spécialisée mise en place dans la Métropole de Grenoble suite au transfert de compétences du Département. De nouvelles villes seront couvertes par des éducateurs (Seyssinet ou Domène) quand le quartier de Hoche retrouvera des éducateurs.

Où en est la Métro dans l’appropriation de la compétence de la prévention spécialisée ?

La délibération qu’on a prise arrive en complètement d’une autre, passée en septembre. On a donc repris la mission et la compétence. Il nous a fallu préciser les territoires et les âges d’intervention. Ainsi, au début de l’été 2017, nous avons suivi un séminaire d’acculturation et de complément d’information sur ces thématiques. Nous avons dans la foulée lancé un appel à candidatures auprès des villes qui pourraient être intéressées par le dispositif. Cela nous permet d’être à l’écoute des territoires. Afin de vérifier si ces villes en avaient besoin, nous avons réalisé à l’automne un diagnostic pour celles qui en avaient fait la demande. Ainsi, nous avions des territoires qui étaient déjà couverts par la prévention spécialisée (mais que le Département avait laissé de côté) et des villes nouvelles.

// Lire la suite de l’interview sur le site de L’Essor