Cela fait plusieurs années que la Métropole et la communauté de communes du Grésivaudan (CCG) parlent de fusionner leurs autorités organisatrices de mobilité (AOM). Démarche qui pourrait finir par se concrétiser.

Le 29 janvier dernier, le conseil communautaire du Grésivaudan votait à l’unanimité le souhait de création d’une AOM unique.

Un vote qui a réjoui le président du SMTC (Syndicat mixte des transports en commun de la Métropole), Yann Mongaburu, qui expliquait en introduction du dernier conseil syndical : « depuis plusieurs années, nous avons appris à travailler ensemble sur des dossiers comme les pics de pollution, le co-voiturage, l’auto-stop organisé, la desserte ferroviaire ou encore le pass mobilité. Ce travail de coopération est utile mais largement insuffisant […] Dès le prochain comité syndical, je vous proposerai de délibérer sur l’extension de la Chrono 1 à Montbonnot.» Projet par lequel cette démarche s’est engagée.

Une satisfaction partagée par le président de la CCG, Francis Gimbert : « nous lançons le travail avec l’agglomération grenobloise, et avec les territoires qui voudront partager ce projet s’ils se manifestent. Nous travaillons ensemble depuis plusieurs années, y compris avec le Département, mais à travers des coopérations ponctuelles. Là on parle d’une autre échelle, avec un réseau, une tarification unique pour améliorer les services aux habitants. »

// Lire la suite sur le site de L’essor