Bonjour à tous, merci de votre présence,
C’est avec beaucoup de plaisir que je présente à chacun, juniors et seniors, petits et grands, femmes et hommes, à nos partenaires institutionnels et professionnels, à toutes les forces vives bénévoles, à vous tous qui animez et fabriquez notre vie locale, mes vœux sincères de santé, réussite, bonheur et sérénité pour 2018, au nom de l’ensemble du conseil municipal. Je salue aussi tous les élus présents parmi nous, en particulier Claire Kirk représentant Christophe Ferrari et Yann Mongaburu, Vice-Président Mobilités et président du SMTC. Merci aux Maires, conseillers régionaux, départementaux, élus municipaux et métropolitains, qui sont présents.

Je salue tout particulièrement nos nouveaux parlementaires locaux le député Jean-Charles Colas-Roy et le sénateur Guillaume Gontard. L’année 2017 a été marquée par une actualité politique importante, pour ne pas dire trépidante au niveau national, et par un renouvellement important de nos représentants nationaux.

Le nouveau gouvernement a pris de nombreuses orientations ou décisions intéressantes, parfois déconcertantes, suscitant toute une gamme de réactions plus ou moins enthousiastes ou sceptiques, ou qui peuvent nous inquiéter comme la Taxe d’habitation ou ce qui se prépare sur le droit d’asile et l’accueil des migrants. Mais des actions qui font aussi bouger les lignes et engagent notre pays dans de nouvelles dynamiques, dont nous avons besoin, sur fond de contexte économique un peu plus favorable, même si les effets ne sont pas encore perceptibles sur le front de l’emploi. Souhaitons donc qu’en 2018, les valeurs essentielles qui fondent notre vivre ensemble et notre fierté soient toujours défendues.

Ces changements ne lèvent pas toutes les interrogations, voire inquiétudes, concernant les collectivités locales, leurs moyens de fonctionnement et donc leur avenir. Notre contexte reste incertain et toujours sous contrainte: la Ville a désormais chaque année 1 million de dotation en moins et donne à l’Etat environ 200 000 euros. C’est difficile mais nous sommes dans une situation encore meilleure que beaucoup d’autres. Pour adapter notre niveau de vie à nos revenus et aux évolutions de la demande sociale, sans détériorer le niveau de services, l’équipe municipale avec l’ensemble des agents municipaux et les citoyens les plus engagés, ont mobilisé leur créativité et leur intelligence collective pour ajuster objectifs, compétences et moyens en conséquence. Je remercie les directeurs et les agents pour leur investissement, et tout particulièrement notre Directeur Général des Services, Denis Chamond, car ce sont eux qui fabriquent concrètement chaque jour notre qualité de vie eybinoise.

Cette année, quelques mouvements. Je salue ainsi l’arrivée récente de 2 nouveaux élus: Pascale Jeandey et Mehdi M’Henni dans le groupe de la majorité à la place de Cécile Desforges et Jocelyne Laguerre. Philippe Straboni est promu Président du groupe Forces de gauche à la place d’Antoinette Pirrello. Il y a un an, c’est Elodie Aguilar qui avait remplacé Francesco Silvestri à la présidence du groupe Société civile.

A Eybens, nous avons la chance d’avoir une vie locale très riche, et la rétrospective que vous pourrez de nouveau admirer sur l’année 2017, après ce discours , vous en donne des illustrations, notamment dans l’éducation, la culture, la démocratie locale, l’environnement, le sport, le logement, les nouvelles technologies.

Une action publique au service des populations, qui est conduite aussi en coopération avec nos partenaires publics ou privés : Etat Région Département, CAF, Bailleurs sociaux ou promoteurs privés, Associations professionnelles/ bénévoles, collectifs de citoyens … Mais aussi et surtout avec la Métropole dans laquelle nous sommes résolument engagés. Même si c’est encore perfectible, le travail en commun trouve peu à peu son rythme pour porter et traiter ensemble les nombreux dossiers importants pour notre vie quotidienne. La Métropole -et plus largement l’action publique- c’est l’affaire de tous, chacun à sa place pour le bien de tous. C’est ce à quoi nous travaillerons encore ensemble en 2018 et je nous souhaite donc une année riche, stimulante et porteuse d’espoirs pour nous et les générations futures.

Malgré le contexte contraignant, et grâce aux efforts de tous, notre situation financière se stabilise. Cela nous permet de prévoir pour 2018 une concrétisation encore plus significative des ambitions affichées en 2014 et de capitaliser sur les avancées de la 1° partie du mandat notamment. Nous pouvons donc engager pour les 2 ans et demi prochains, la reprise d’investissements structurants et la mise en route de projets qui préparent l’avenir autour de nos priorités :

  • le développement numérique bien engagé pour des services plus accessibles (wifi) des apprentissages plus performants (video projecteurs école, tablettes médiathèque) mais aussi pour faciliter des liens de voisinage avec Ma-Résidence.
  • une transition écologique toujours plus concrète tout en bénéficiant à la vitalité économique locale (panneaux solaires sur les toits) à des économies d’énergie significatives(led au gymnase, éclairage public) et pour le bien être des usagers et salariés.
  • un investissement toujours renforcé dans l’égalité des chances pour que chacun trouve sa place dans une société plus équitable et plus inclusive (soutien à la conciergerie solidaire, l’accueil de réfugiés / hébergement hivernal dans nos gymnases )
  • Des espaces de dialogues et d’action variés (espace nature, conseils de ville thématiques) pour être plus proches de vos préoccupations, plus transparents sur nos décisions et pour bénéficier de votre expertise sur les usages de la ville au quotidien

Cerise sur la gâteau : cela nous permettra aussi d’ouvrir la piscine cet été, et d’engager le projet d’aménagement du terrain synthétique pour l’entraînement de foot aux Ruires. Je laisse maintenant développer plus concrètement ce qui est prévu pour 2018 par les adjoints mieux, placés que moi pour en parler, puisqu’ils portent et suivent ces actions au plus près.

Prise de parole Pierre Bejjaji, Premier Adjoint au Maire en charge de l’urbanisme, conseiller métropolitain

“Le renfort de la Métro nous permet de relever de nouveaux défis en terme d’urbanisme et d’aménagement, tels que l’éco-quartier des Saules”
En effet, depuis 2 ans, nous attendions impatiemment (trop peut-être vu l’ampleur de la tâche) que la Métro se mette en ordre de marche. Le travail commence à payer, il est plus fluide, efficace et visible, notamment en termes de travaux sur voiries, avec la 1è tranche de l’avenue d’Echirolles sur le secteur du Pré au Crêt, longtemps attendue ….. enfin réalisée. Ou bien encore la réfection de la rue Charles Piot.

Eybens, ses agents et ses élus, seront encore présents tout au long de l’année sur le terrain et dans les différentes instances de la Métropole pour poursuivre et amplifier ce travail, car les sujets communs sont nombreux.

Seul le renfort et l’expertise de la Métro nous permettront dans les années à venir de relever de nouveaux défis en terme d’urbanisme et d’aménagement de la Ville: je commencerai par la poursuite des réflexions pour fluidifier la circulation depuis le plateau de Brié par un itinéraire cyclable et le renforcement du réseau bus (nécessaire avec l’arrivée de 200 nouveaux habitants au Belvédère); poursuite également des études pour la future voie Chronovélo sur l’avenue Jean Jaurès/Jean Perrot avec un franchissement sécurisé cycles et piétons du pont sur la Rocade. Ces études sont une occasion à ne pas manquer pour réfléchir à la réduction de la fracture historique entre le nord et le sud de la Ville, en accompagnement des deux nouveaux quartiers que seront de part et d’autre du pont le nouveau quartier des tilleuls (Fileppi pour les anciens Eybinois) et le projet des Javaux en face de la gendarmerie.

Nous espérons aussi beaucoup de la métropole pour soutenir nos commerces qui ont un rôle majeur à jouer pour la vie et l’animation de quartier, et la limitation des déplacements en voiture pour de petits achats quotidiens. Je suis heureux de vous annoncer à cette occasion, l’ouverture prochaine sur Eybens de 3 nouveaux commerces de bouche et d’une étude notariale, signe de vitalité de notre ville.

Mais pour des commerces viables il faut des habitants. Nous compterons encore en 2018 sur les aides et l’ingénierie importante de la Métropole pour rénover et construire encore plus de logements accessibles à chacun quel que soit son âge et ses revenus. Ce soutien est encore plus nécessaire depuis le coup de sécateur sans précédent de l’Etat sur les ressources des bailleurs sociaux (je parle bien sûr de la baisse sans précédent des APL).

J’en terminerai enfin par l’un des grands projets d’aménagement de notre métropole, à savoir le projet de nouvelle centralité sud à la frontière des communes de Grenoble Echirolles et Eybens. Notre ville a comme ambition la réalisation d’un éco-quartier à cet endroit, l’éco-quartier des Saules (dont le secteur de l’école du Val devrait constituer la 1 ère tranche). Beaucoup de choses se joueront à cette occasion en 2018, via l’adoption des règles du PLUI qui permettra de réfléchir, à Eybens, la métropole et ses communes à l’horizon 2030, non plus chacune dans son coin comme par le passé mais comme un territoire global: inclusif, désirable, respirable, actif et bien sûr sobre énergétiquement.

Conclusion de Francie Mégevand lors de la présentation des vœux aux eybinois

Donc une année 2018 chargée, mais stimulante et créative pour préserver nos conditions de vie actuelles et futures Rappelons nous que l’utopie c’est souvent la réalité de demain Allons prendre des forces !