Réduisons nos déchets, ça déborde”, réclamait, il y a bientôt 10 ans une campagne de sensibilisation. Dire que rien n’a bougé en une décennie serait un mensonge.

« Mais il y a encore tant à faire, soupire Éric Philippon de la fondation Famae. J’ai véritablement le sentiment que sur les déchets, on peut mieux faire. Si on regarde d’autres industries, en un siècle, les progrès sont gigantesques. Un exemple la voiture. Il y a un siècle regardez ce qui était proposé et regardez aujourd’hui, ne serait-ce qu’avec Tesla et ses voitures électriques et autonomes. Pour les déchets ? On a repeint les poubelles en vert, on a mis un couvercle et des roulettes et c’est tout… Je schématise mais à peine. Avec ce concours, notre fondation espère faire émerger de nouvelles idées pour réduire et mieux recycler nos déchets. L’équivalent de la roue pour les déchets n’a pas encore été trouvé. L’objectif de ce concours est de la trouver ! ».

// Lire la suite sur le site du Dauphiné Libéré