Sélectionner une page

Lundi 2 janvier, Yann Mongaburu, le président du SMTC à Grenoble affirmait que l’absence de vignette serait verbalisée en cas de restrictions de circulation lors des pics de pollution. Ce mardi, il affirme le contraire. La vignette ne serait donc pas obligatoire. Nous avons démêlé cette affaire.

Obligatoire ? Verbalisée ? Vous ne comprenez plus rien à la vignette crit’air ? Il semble que la Métro de Grenoble soit également dans le brouillard.

Interrogé ce lundi par l’une de nos équipes, Yann Mongaburu affirmait qu’en cas de restrictions de circulation au bout de 5 jours de pic de pollution, les voitures ne possédant pas de vignette crit’air seraient verbalisées. Les conducteurs devraient payer une amende de 35 €. Le tarif de cette amende serait plus élevé, si en plus de l’absence de vignette la voiture n’était pas autorisée à circuler.

Une affirmation étonnante allant à l’encontre des précédentes explications données par la Métro de Grenoble que nous avions relayé.

 

// Lire la suite sur le site de France 3 Régions

Share This