A l’unanimité, les élus métropolitains ont approuvé ce vendredi 30 septembre le scénario d’aménagement retenu pour l’échangeur du Rondeau et décider du lancement des études qui permettront d’élaborer un plan d’actions favorable au covoiturage.

En obtenant dans un premier temps l’inscription du réaménagement de l’échangeur du Rondeau au Contrat de Plan Etat-Region (CPER) 2015-2020, la Métropole a soutenu une vision globale des mobilités sur le territoire en collaborant activement avec l’Etat, le Département, le Syndicat Mixte des Transports en Commun, les communes riveraines et le concessionnaire AREA. Ce protocole confirme la nécessité de traiter prioritairement le réaménagement de l’échangeur du Rondeau simultanément avec l’autoroute urbaine A 480.

En s’inscrivant dans la stratégie des mobilités durables poursuivies par la Métropole, ces réaménagements permettront aussi bien de fluidifier et de sécuriser le trafic que de diminuer les impacts des flux sur l’environnement et le cadre de vie, en matière de qualité de l’air et réduction du bruit notamment. Ce protocole historique doit aller plus loin encore. Comme nous l’avions souhaité, nous nous félicitons du vote à l’unanimité d’études sur les voies dédiées, les parkings et tarifications visant à favoriser le covoiturage.

Francie Mégevand (maire d’Eybens),& Eric Piolle (Maire de Grenoble), co-présidents de groupe Rassemblement Citoyen Solidaire Ecologiste (RCSE) à Grenoble-Alpes Métropole.