Sélectionner une page

L’actuelle tarification des transports en commun sur le territoire de la Métropole est-elle équitable ? La tarification solidaire (TS) mise en place en 2009 est-elle pertinente ?

Pour tenter de répondre à ces questions, le Syndicat mixte des transports en commun (SMTC) a demandé à l’Agence d’urbanisme de la région grenobloise (AURG) une étude sur le taux d’effort des ménages pour les transports en commun. Il en reste (lire par ailleurs) que : ce taux d’effort est plus important chez les jeunes, car les moins de 30 ans ont des revenus beaucoup plus bas que les 50-75 ans ; les salariés sont favorisés car la moitié du coût de leur abonnement est pris en charge par leur employeur ; c’est plus facile pour les personnes âgées, notamment parce que les trois quarts des plus de 70 ans sont propriétaires et ont fini de payer leurs emprunts immobiliers. En résumé, proportionnellement à leurs ressources, les moins de 30 ans paient beaucoup plus pour leurs transports que les plus de 65 ans.

 

// Lire la suite de l’article sur le site du Dauphiné Libéré

Share This