[La Gazette des communes] Coup d’accélérateur pour les zones à faibles émissions

Des études récentes montrent que la mise en place de zones à faibles émissions peut être efficace pour réduire les pollutions engendrées par le trafic routier. Selon le projet de loi « mobilités », les agglos concernées par des dépassements des normes de qualité de l’air devront prévoir une ZFE avant le 31 décembre 2020. Un diagnostic transversal du territoire sur la qualité de l’air, la composition du parc de véhicules, l’offre de transports en commun et de mobilité douce doit être réalisé.