Il nous aura fallu 5 ans et demi pour faire entendre raison, c’est long. Beaucoup de temps a été perdu, pour convaincre tous celles et ceux qui croyaient qu’on pouvait rayer une ligne ferroviaire du territoire… sans que le territoire se soulève.
Dès 2014, la Métropole a été très claire, sur sa solidarité pour maintenir la ligne Grenoble/Gap sur l’intégralité de son parcours. Citoyens, collectifs, institutions et élus de tout le territoire, nous sommes enfin parvenus à un accord permettant la régénération de la ligne dans son intégralité.
Sans plus attendre, les premiers travaux seront réalisés dès ce printemps et s’échelonneront jusqu’en 2022 pour une régénération intégrale, afin de préparer le “RER à la grenobloise” et qu’il permette de
maintenir l’héritage historique de la ligne des Alpes.
Sans attendre, nous lançons avec le Trièves et le nouveau Syndicat des Mobilités les études pour les étapes suivantes.

Grenoble-Alpes Métropole n°24 -

Mars 2020