Les efforts collectifs payent peu à peu ! Après 4 ans de négociations sur le projet de réaménagement de l’A480 avec la Préfecture et le Ministère, nous obtenons de nouvelles avancées significatives que nous portions depuis le début. La voie dédiée au covoiturage et la voie réservée pour les transports en commun vont permettre de lutter contre la pollution et la congestion automobile en proposant de vraies alternatives à la voiture individuelle. La forêt linéaire va permettre d’accroître de manière significative le nombre de plantations sur le territoire. Nous continuons à maintenir ce haut niveau d’exigence concernant ce projet sur lequel on ne reviendra pas avant des décennies.

Tout ceci n’aurait pas été possible sans la forte mobilisation de nos institutions, des associations et des citoyens. Si la prise en compte de nos exigences est en bonne voie, nous devons rester collectivement extrêmement vigilants pour que ce projet devienne pleinement un boulevard périphérique métropolitain et non une autoroute du 20ème siècle.

Grenoble-Alpes Métropole n°19 -
Novembre 2019
20