C’est l’un des engagements forts des élus de la Métro : réduire de moitié la poubelle des ordures ménagères avant 2030. La première pierre d’“un nouveau modèle qui va entraîner de profonds changements”, avait prévenu Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole, quand le “schéma directeur déchets” a été adopté. Un plan en cinq volets visant notamment à recycler deux-tiers des déchets sur le secteur de la métropole grenobloise.

Car un habitant de jette en moyenne 60 kilos de déchets alimentaires par an, selon une estimation publiée en 2017 par le conseil métropolitain. Pour réduire ce chiffre de 20% d’ici à 2030, des actions incitatives ont d’ores et déjà été mises en place – acheter en vrac, recycler les objets anciens ou usagers, utiliser des broyeurs de déchets verts… Mais d’autres mesures plus concrètes vont être prises dès octobre 2019.

// Lire la suite de l’article sur le site de France 3 Régions