Prévue dès le 1er janvier 2020, la fusion des bailleurs sociaux Actis (4 084 logements) et Grenoble Habitat ( 12 500 logements) est finalement repoussée après les municipales, a-t-on appris ce matin du 9 juillet 2019, lors d’une conférence de presse organisée par la Métro, en présence du maire de Grenoble, Eric Piolle.

Il ne s’agit pas seulement d’un report, mais d’une remise à plat complète du projet, selon Christophe Ferrari, président de la Métro. Même le choix du statut de la future société est remis en cause.

Grenoble et la Métro avaient pourtant choisi la SEM, Société d’Economie Mixte, c’est-à-dire une société avec capitaux publics ET privés. Un choix qui avait suscité de vives réactions chez les associations de locataires notamment.

// Lire la suite de l’article sur le site de France 3 Auvergne-Rhône-Alpes