Le prochain Comité syndical se tiendra
jeudi 28 mars à partir de 10h
A suivre en public et en direct sur :

ORDRE DU JOUR & RAPPORT

Ordre du jour de la séance
Rapport des projets de délibérations

Finances

Budget Primitif 2019

Le budget primitif du Syndicat Mixte des Transports en Commun de l’agglomération grenobloise (SMTC) pour l’exercice 2019 s’inscrit dans le cadre des orientations budgétaires dont le comité syndical a débattu le 07 février 2019.
Il est précisé que le budget du SMTC est voté par chapitre et s’équilibre en dépenses et recettes, en fonctionnement et investissement, conformément aux données présentées dans la maquette annexée.
Ce budget prévoit, conformément à la convention de mise à disposition des services de Grenoble Alpes Métropole au SMTC, délibérée lors du comité syndical du 7 juillet 2016, le remboursement des dépenses assurées par la Métropole. Leur montant estimatif est pour l’exercice 2019 de 3 988 679 € répartis comme suit :
3 581 687 € pour les frais de personnel
406 992 € pour les frais de fonctionnement
Le remboursement sera mandaté en fin d’année, en fonction du réalisé effectif justifié par Grenoble Alpes Métropole.

 

BP2

722_830_Marcel-Repellin- carré

Marcel REPELLIN

Vice-Président
Projet de délibération

Politique de Déplacements

Coopération entre autorités organisatrices de la mobilité – Charte pour l’organisation des mobilités de la grande région grenobloise

Les phénomènes de périurbanisation et d’étalement urbain, à l’oeuvre depuis plusieurs décennies, ont conduit à un éclatement de la mobilité dans l’espace, et à une utilisation accrue de la voiture pour se déplacer, préjudiciable aux échanges entre la métropole grenobloise et les territoires voisins, et induisant une dégradation du cadre de vie et de la qualité de l’air du bassin de vie métropolitain.

Des coopérations interterritoriales se sont développées au fil des années pour faciliter les déplacements à l’échelle du bassin de mobilité. Des accords tarifaires deux à deux existent, des lignes de transports publics franchissent des barrières institutionnelles et des projets d’investissement sont conduits en commun, notamment sur les pôles d’échanges.

Aujourd’hui les Autorités organisatrices de la Mobilité présentes sur le Sud Isère (Région Auvergne Rhône Alpes, Département de l’Isère, Grenoble Alpes Métropole, Syndicat Mixte des Transports en Commun de l’agglomération grenobloise, Communauté d’Agglomération du Pays Voironnais et Communauté de Communes Le Grésivaudan) nourrissent l’ambition conjointe d’aller plus loin, vers une organisation coordonnée et renforcée des mobilités à l’échelle du bassin, permettant une optimisation des moyens techniques et financiers au bénéfice des usagers.

Elles partagent un constat commun, sur :
– la congestion du territoire et les conséquences négatives qui en découlent (perte d’attractivité, pollution et nuisances, précarité énergétique …),
– l’enjeu d’agir pour améliorer la qualité de l’air et offrir des alternatives à l’usage individuel de la voiture grâce à l’amélioration de la performance et de la fiabilité des transports collectifs et en particulier du ferroviaire, ainsi qu’au développement du covoiturage et des parcs relais,

Elles partagent la nécessité d’un projet commun d’organisation des mobilités de la grande région grenobloise, en posant les objectifs, les périmètres géographique et modaux, les projets, tout en précisant la gouvernance et le programme de travail.
Aussi, il vous est proposé d’adopter la charte pour l’organisation des mobilités de la grande région grenobloise qui vise à exprimer la volonté des partenaires de travailler ensemble pour bâtir un projet commun pour l’organisation de toutes les mobilités à l’échelle du bassin, par la création d’un syndicat mixte de gestion des transports en lieu et place des autorités actuelles.

projet charte

 

Yann Mongaburu

Yann Mongaburu

Président
Projet de délibération
Aller au contenu principal