La tarification sociale de l’eau peut-elle constituer une solution pérenne pour aider au paiement de la facture des ménages en difficulté ? Pour certaines collectivités, la question reste entière. Tout d’abord, le retour d’expérience sur l’efficacité du dispositif n’est pas totalement réalisé. Ensuite, les obstacles rencontrés pour sa mise en œuvre pèsent également dans la balance. Parmi les points sensibles soulevés par les collectivités engagées dans l’expérimentation sociale de l’eau figure notamment le temps passé pour conclure des partenariats qui permettront d’identifier les personnes éligibles au tarif social de l’eau ainsi que pour l’animation du dispositif.

Cette expérimentation est encadrée par la loi Brottes. Initialement, le texte prévoyait que 50 collectivités puissent tester différents systèmes de l’aide pour le paiement de la facture d’eau jusqu’au 15 avril 2018. Celles-ci pouvaient opter soit pour la définition de tarifs qui tiennent compte de la composition ou des revenus du foyer ou un soutien financier au paiement des factures d’eau. L’objectif était d’identifier les solutions les plus adaptées en fonction du contexte des collectivités.

// Lire la suite de l’article sur le site Actu-Environnement