Il s’agit du premier service public de l’efficacité énergétique mis en place dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. « Son objectif est d’apporter l’ingénierie nécessaire – qu’elle soit financière, technique ou humaine – aux différents acteurs du territoire afin qu’ils s’engagent dans la transition énergétique et que nos ambitions se concrétisent » explique Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole. Des ambitions qui se traduisent dans le schéma directeur de l’énergie – voté par la Métropole en 2016 – par une baisse de 22 % de la consommation énergétique du territoire et de 30% de la consommation d’énergies fossiles à l’horizon 2030. Avec en ligne de mire notamment, l’amélioration de la qualité de l’air et la lutte contre la précarité énergétique.

Le dispositif Mur | Mur 2 prolongé

Parmi les outils phares de ce service public de l’efficacité énergétique, le dispositif Mur | Mur 2 se voit être pérennisé. Ce programme de réhabilitation thermique des logements d’une ampleur inégalée en France aura permis de rénover 11 500 logements sur ses deux phases de mise en œuvre (2010-2014 puis 2016-2020), aboutissant en moyenne à une réduction d’environ un tiers des consommations de chauffage pour les ménages concernés. Sa pérennisation pour les deux années à venir devrait permettre – dans un premier temps – d’accompagner 30 copropriétés supplémentaires.

Un accompagnement des TPE/PME

A partir du mois de mars, la Métropole apportera également son soutien aux petites et moyennes entreprises du territoire en leur proposant un diagnostic énergétique gratuit ainsi que des conseils personnalisés afin de réduire leurs consommations énergétiques notamment via des actions garantissant un retour sur investissement rapide. Ce nouveau dispositif fait suite à une expérimentation menée avec l’Association des entreprises de Domène qui a révélé une méconnaissance des dispositifs d’accompagnement existants en faveur de la transition énergétique et a permis de générer en moyenne auprès des 14 entreprises volontaires des économies d’énergies de 10% via des changements d’éclairage, d’huisseries ou d’optimisation des systèmes de chauffage et des procédés industriels…

Le service public de l’efficacité énergétique renforcera également progressivement ses actions auprès des communes, du grand public ainsi que des propriétaires et occupants du parc tertiaire privé.

En savoir plus

// Lire cet article sur le site de Grenoble-Alpes Métropole