Des millions de données seront récoltées depuis les toits des bus de Grenoble. L’opération sera menée à partir de demain 23 janvier : une vingtaine de véhicule seront équipés pour mesurer pendant les 2 prochains mois le taux de particules fines

// Lire la suite de l’article sur le site de France 3 Auvergne Rhône-Alpes