La nouvelle mouture du projet de rénovation soutenu par l’Agence nationale pour la rénovation, l’Anru 2 » a été présentée le 4 octobre. Pas moins de 408 M€ seront investis en une dizaine d’années sur trois quartiers : Villeneuve, Mistral et Renaudie-Champberton.

Le programme Anru 2 a été dévoilé. La Villeneuve y reste au cœur des préoccupations. Le projet total se chiffre à hauteur de 408 M€. Une somme qui permettra la réhabilitation, la destruction et la reconstruction de nombreux immeubles dans les quartiers prioritaires de l’agglomération. Christophe Ferrari a pu exprimer la nécessité de ces rénovations : « on considère la Métro comme la plus innovante de France. Alors je ne vois pas comment imaginer que les 10 QPV restent victimes de la fracture sociale ». Il évoque donc les « 130 opérations relatives à l’amélioration de l’habitat », grâce à l’investissement de l’Anru (100 M€ de subvention) mais aussi de l’Anah (Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat, 18 M€).

L’engagement des bailleurs sociaux

Les élus et le préfet de l’Isère lors de la présentation à Échirolles

Représentée par Patricia Dudonné, directrice générale de la SDH, l’association des bailleurs sociaux de l’Isère a évoqué : « le fort investissement des bailleurs avec 64 M€ en fonds propre sur 190 M€ au total. Le reste de la somme viendra de prêts ». Une partie de ces prêts proviendra de la Caisse des Dépôts et consignations (62 M€), mais aussi de l’Anru elle-même, à hauteur de 46 M€. Au total, 2 400 logements sociaux seront rénovés, 455 démolis.

// Lire la suite de l’article sur le site de L’Essor