La rentrée c’est aussi le retour des déplacements, des trajets domicile/travail, des dessertes scolaires… L’occasion pour le SMTC de procéder à quelques ajustements, notamment en faveur du grand sud de l’agglomération. Et de mettre sur la route sa nouvelle flotte de véhicules vertueux.

Le SMTC (syndicat mixte des transports en commun) l’a annoncé cet été, et ils sont sur les routes depuis la rentrée. Une nouvelle flotte de véhicules propres, c’est la nouveauté de la rentrée. Un pas supplémentaire vers le pari que s’est lancé l’opérateur : sortir du diesel en 2021.

Ainsi entre 2014 et 2018, la part du diesel est passée de 73 % à 28 % et plus de la moitié des véhicules circulent désormais au gaz naturel. Et en septembre, ce sont 35 bus au gaz naturel supplémentaires qui circuleront sur les lignes C5, C6 et C7, et 13 autocars au gaz naturel sur la nouvelle ligne Proximo 25 (Le Gua/Vif/Varces/Grenoble). Ils viendront compléter les 29 bus au gaz naturel en service sur le réseau depuis le printemps 2017.

Par ailleurs, le SMTC fournit à son réseau une énergie renouvelable. C’est le cas depuis 2015 pour l’électricité et depuis 2018 pour le gaz (lire aussi l’Essor du 29 juin 2018).

Les nouveautés sont aussi sur les lignes. Depuis le 3 septembre, le réseau compte une nouvelle ligne Chrono, reliant Échirolles/Comboire au campus universitaire, en lieu et place de l’ancienne ligne Proximo 11. Comme toutes les lignes Chrono, elle bénéficie d’une offre renforcée : une amplitude horaire élargie avec une offre de nuit, de 5 h 30 à 1 h du matin, tous les jours de la semaine, et une fréquence améliorée avec un bus toutes les 10 min de 7 h à 19 h, du lundi au samedi. La ligne C7 bénéficie d’ores et déjà de la priorité aux feux tricolores, et à partir de cet automne, seront réalisées les voies de bus dédiées.

Le réseau de bus met le cap au sud aussi, afin de désenclaver le grand sud de l’agglomération, et de permettre aux habitants d’être moins dépendants de leurs véhicules. Depuis le 3 septembre, le réseau a créé deux nouvelles lignes Proximo et a fait évoluer une ligne Flexo. Ainsi, La nouvelle ligne Proximo 25 permet de relier les communes du Grand sud avec celles de Pont-de-Claix et Échirolles aux bassins d’emplois très importants.

 

// Lire la suite sur le site de L’Essor

// A lire également sur [Le Dauphiné Libéré] Des bus plus fréquents, et un réseau plus “propre” – 07-09-2018