Il leur avait promis de les recevoir mais le carton d’invitation ne vient toujours pas. Ce vendredi 7 septembre 2018, les maires de Grenoble, Echirolles et Saint-Martin-d’Hères ont écrit au ministre de l’intérieur. Ils voudraient expérimenter la police de sécurité du quotidien.

Les maires de Grenoble, Echirolles et Saint-Martin-d’Hères ont pris leur plume ce vendredi 7 septembre 2018 pour écrire à Gérard Collomb. Il souhaitent évoquer avec lui la possibilité d’expérimenter la police de sécurité du quotidien.

Une lettre commune pour lui rappeler sa promesse. Le 17 Août dernier, rappellent les signataires, en déplacement dans le Vercors, le ministre de l’Intérieur avait “fait part de sa volonté de rencontrer les élus de l’agglomération grenobloise dès la rentrée”. Quelques jours plus tôt, de nouvelles violences avaient eu lieu à Grenoble et à Meylan, avec notamment la mort du jeune Adrien devant une boîte de nuit.

La rentrée est arrivée et les 3 maires renouvellent leur “demande d’audience au ministre de l’Intérieur”. Ils souhaitent évoquer avec Gérard Collomb leur candidature à l’expérimentation de la Police de sécurité du quotidien. L’an dernier, Grenoble et ses voisines s’étaient déjà portées candidates à cette expérimentation mais aucune ville de l’Isère n’avait finalement été retenue pour cette expérimentation.

// Lire la suite de l’article sur le site de France 3

 


 

// Lire également : Grenoble. Eric Piolle interpelle Gérard Collomb : “nous sommes clairement dans une situation critique”