Lieu incontournable pour les habitants de l’agglomération, la place Grenette vient d’être rénovée dans le cadre du projet Cœurs de ville/Cœurs de Métropole.

C’est la plus vieille place de Grenoble et c’est aujourd’hui le cœur de la Métropole. Appelée place du Breuil au Moyen-Âge, la place Grenette est le lieu incontournable depuis des siècles pour les habitants de la région. Ancien marché aux grains et aux bestiaux, elle est devenue le point des convergences des événements publics avant d’être le point de départ des tramways et des cars. Elle est désormais l’épicentre de ce grand centre-ville réaménagé dans le cadre de l’opération Cœurs de ville/Cœurs de Métropole.

La place Grenette vient en effet de faire peau neuve après six mois de travaux. Terminé les potelets, les jardinières et candélabres. L’ancien mobilier urbain a été enlevé pour libérer de l’espace au sol. Les terrasses des cafés ont été étendues en longueur mais réduite en largeur afin de laisser de la place pour les piétons. Des arbres ont été plantés et l’éclairage public a été remplacé. Enfin, un nouveau revêtement au sol a été posé et la fontaine des Dauphins a été remise en eau.

« Le résultat est cohérent et l’espace public est embelli, s’est félicité Éric Piolle, maire de Grenoble, lors de l’inauguration. La place réintègre ainsi pleinement son rôle de cœur du bassin de vie de la Métropole ». Démarré en janvier, le chantier de rénovation s’est terminé en juin. Pour aider les commerçants à traverser cette période de travaux, Grenoble-Alpes Métropole a voté l’exonération de la redevance d’occupation du domaine public.

« Rendre les choses plus belles et plus agréables »

Pourtant, au départ, le dispositif Cœurs de villes/Cœurs de Métropole ne prévoyait pas le réaménagement de la place Grenette. Mais c’est en discutant avec les commerçants et les habitants du quartier qu’il est apparu nécessaire de requalifier la place « d’où est parti la piétonisation de la ville de Grenoble », a rappelé Yann Mongaburu, président du SMTC (Syndicat mixte des transports en commun).

Voir l'image en grandDepuis plus de deux ans, la Métropole conduit l’opération Cœurs de ville/Cœurs de Métropole visant à améliorer le cadre de vie des centres-villes et centre-bourgs, soutenir les commerces de proximité, réduire la circulation automobile et valoriser le patrimoine. Huit villes et villages se sont inscrits dans cette démarche : Grenoble, Meylan, Domène, Venon, Poisat, Pont-de-Claix, Noyarey et Sarcenas. En juin, Pont-de-Claix a inauguré sa nouvelle place du 8-mai-1945.

Située devant la mairie, l’esplanade est devenue semi-piétonne. À l’image de la place Grenette, des arbres ont été plantés et les terrasses agrandies. « Partout, les plateaux piétonniers s’élargissent, a fait remarquer Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole. Partout, cette démarche poursuit les mêmes objectifs : faire de la place aux espaces partagés, améliorer la qualité de la vie, faire évoluer les modes de mobilité et rendre les lieux de vie plus attractifs. En somme, il s’agit de rendre les choses plus belles et plus agréables ».

// Le reportage de TéléGrenoble