Le train est le support favori de nombre de graffeurs. Mais un tramway, c’est bien aussi. Et cette année, l’opportunité leur est donnée de “customiser” de façon légale non pas une, mais deux rames, mises à la disposition de quatre artistes par le SMTC dans le cadre de la 4e édition du Grenoble Street Art Fest, qui démarre officiellement le 1er  juin.

// Lire la suite de l’article sur le site du Dauphiné Libéré