En Conseil municipal, le 22 mars 2018, trois délibérations relatives au réaménagement du secteur du Val, en limite nord-ouest de la Ville, sont soumises au vote des élus. Elles font suite à une concertation régulière des riverains depuis l’été 2015. Les habitants seront associés à toutes les prochaines étapes du projet.

L’enjeu est de renforcer la qualité urbaine et environnementale du secteur pour en faire un véritable écoquartier. Il bénéficie déjà d’un réseau dense de cheminements piétons, d’un habitat agréable et diversifié, de vues sur les montagnes de Belledonne, d’une relative proximité avec les parcs des Maisons Neuves (Eybens) et Jean Verlhac (Grenoble).

Le projet est programmé sur une dizaine d’années, avec de fortes contraintes foncières et financières. Il est évalué à près de 4 millions d’euros dont un quart maximum à la charge de la commune. Il s’articule avec le projet métropolitain de « Centralité sud » qui s’étend en partie sur les communes de Grenoble et Echirolles.

Pour réaménager le Val, la commune s’engage à respecter la charte nationale des EcoQuartiers. Cette charte comprend 20 engagements et donnera droit à labellisation après évaluation globale de la démarche d’aménagement.

Au cœur du projet, le groupe scolaire du Val va être réaménagé. Une nouvelle école élémentaire sera construite en remplacement de l’ancienne école maternelle. A plus longue échéance, un espace vert est aussi prévu en lieu et place du restaurant scolaire actuel, qui sera reconstruit en extension de la nouvelle école. Cet espace vert aura un rôle fédérateur pour le quartier.

Au côté (Est) de la nouvelle école, un programme mixte d’environ 120 logements (accession libre et sociale, logements locatifs sociaux, petite résidence pour les séniors, habitat participatif) sera construit pour mêler les générations, après appel à projets et suivi par une commission pluraliste d’élus municipaux. Le projet comprend des commerces et activités, l’aménagement d’espaces verts de proximité, des liaisons piétonnes.

A moyen terme, la réalisation de logements et d’une petite salle d’activités sportives entre l’école élémentaire et l’avenue Général de Gaulle, est également étudiée.

« La force de ce projet, c’est sa grande mixité, souligne Pierre Bejjaji, 1er Adjoint au Maire en charge de l’urbanisme et de l’intercommunalité. C’est une petite ‘ville-parc’ qui mélange l’urbain et le végétal, qui mêle les générations, qui rassemble les catégories sociales, et qui assure en un même lieu des services publics, des activités associatives et des commerces. Le quartier sera vivant car piétonnisé. »

 

// Pour en savoir plus : http://www.eybens.fr/evenement/1892/54-agenda-actualites.htm