Objectif : faciliter les démarches nécessaires à l’obtention d’un tarif solidaire dans les transports en commun grenoblois. La Caf de l’Isère s’est engagée à transmettre les données directement à la Semitag (1).

« Les usagers sont souvent de bonne foi, et ne sachant pas à quelle réduction ils ont droit, ils paient plein tarif », expliquait Philippe Chervy, directeur de la Semitag, lors de la signature qui engageait sa société à un échange de données avec la Caf. Sauf que dans la métropole depuis 2009, la tarification est solidaire : comprenez que chacun paie selon ses ressources, donc, selon son quotient familial.

Si aujourd’hui, 26 % des usagers en bénéficient (soient 35 620 abonnés contre 23 700 en 2010), les démarches ne sont pas faciles. Afin de simplifier l’accès, le SMTC a signé avec la Caf une convention de partage d’informations. La présentation d’une attestation de droits mensuelle n’est plus nécessaire, de même que la photo. L’attestation de quotient familial est directement transmise via une plateforme d’échange sécurisée. L’abonné devra tout de même signer une autorisation de transmission. Puis, le transporteur informe l’usager par courrier du tarif auquel il a droit. Ce dernier peut ensuite mettre à jour sa carte en agence.

 

// Lire la suite de l’article sur le site de l’Essor