FOCUS – Simplifier le plus possible les démarches des usagers pour faciliter l’accès aux tarifications solidaires : tel est l’objectif d’un partenariat entre la Caisse d’allocations familiales (Caf) de l’Isère et le Syndicat mixte des transports en commun. Le dispositif propose, sur la base du volontariat, une communication directe des données entre les services de la Sémitag et la Caf.

Le Syndicat mixte des transports en commun (SMTC), « pionnier » en matière d’accès aux tarifications solidaires ? C’est ainsi que son président, Yann Mongaburu, présente le nouveau dispositif de simplification mis en place : un partenariat entre la Sémitag et la Caisse d’allocations familiales (Caf) de l’Isère pour limiter le nombre de documents à fournir par l’usager.

Claude Chevalier, directeur de la Caf Isère, Yann Mongaburu, président du SMTC et Philippe Chervy, directeur de la Sémitag © Florent Mathieu – Place Gre’net

Depuis plusieurs mois, les agents Tag proposent ainsi aux usagers bénéficiant de la tarification solidaire de signer un document autorisant un transfert d’informations entre la Caf et la Sémitag. Pour avoir accès à des tarifs ajustés aux revenus, les usagers doivent en effet présenter tous les ans une attestation de quotient familial, téléchargeable sur le site de la Caf. L’objectif est de passer outre cette étape, en établissant un échange direct de données entre les deux structures.

Amener plus d’usagers aux tarifications solidaires

« Nous savons que la démarche de justification diminue le nombre de personnes qui accèdent à leurs droits », explique Yann Mongaburu. Le président du SMTC espère ainsi, à travers cette nouvelle procédure, permettre à plus d’usagers d’avoir accès à des tarifs adaptés à leurs revenus, en cas notamment de changement de situation.

 

// Lire la suite de l’article sur le site de Place Gre’Net