21 familles, locataires de la SDH, devront être relogées dans l’année. La raison ? La réhabilitation des quartiers Essarts et Surieux, qui implique la démolition de deux montées. Une charte de relogement a été signée, afin de garantir à chacun d’être relogé selon ses souhaits, dans les mesures du possible et du réalisable.

On a déjà beaucoup parlé de la réhabilitation urbaine du quartier de la Villeneuve de Grenoble, moins de celle d’Echirolles. Pourtant ce secteur qui comporte notamment les quartiers Essarts et Surieux fait aussi partie de la réhabilitation gigantesque, où seront investis par différents financeurs (dont l’Anru, les communes, la Métropole, les bailleurs…) pas moins de 380 M€. Sur cette somme, 100 M€ seront consacrés aux quartiers échirollois, (dont 26 M€ programmés par la SDH, 25 M€ par la Métro et 15 M€ par la Ville d’Échirolles).

Dans le cadre de ce NPRU (nouveau programme de renouvellement urbain), les montées 7 et 9 de l’allée du Limousin devront être détruites. La suppression de ces bâtiments situés au cœur de la Villeneuve permettra un accès piétons au nouveau parc des Essarts, qui sera agrandi. L’un des enjeux de ce NPRU sera en effet de décloisonner l’ensemble résidentiel, de rendre de la convivialité à ce lieu de vie, de renforcer ses qualités paysagères, son potentiel de développement économique et urbain… afin d’améliorer le cadre de vie de ses habitants actuels et futurs dans un nouvel écoquartier populaire.

 

// Lire la suite sur le site de L’essor