Les ambitions de Great sont de réduire les émissions de gaz à effet de serre, et d’augmenter la part d’électricité verte

C’est un nouvel acronyme dont il faudra se rappeler pour parler de l’innovation chère au territoire. Great, pour Grenoble Alps Together, fait le pari de la complémentarité entre les acteurs locaux de l’innovation et l’initiative citoyenne et entrepreneuriale, au service d’un nouvel écosystème territorial vertueux.

Afin de répondre aux problèmes posés par la pollution et par le changement climatique, la Métropole de Grenoble a souhaité renforcer son positionnement de « territoire en transition ». Pour cela, le levier choisi est celui de l’économie du partage, avec pour objectif, de favoriser le développement de nouvelles innovations d’usages, en s’appuyant sur un écosystème unique, ainsi que sur de nouvelles dynamiques citoyennes.

C’est ainsi que, sous l’impulsion de la Métropole, des acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche (UGA, CEA,CHU…) ont joint leurs forces à celles de grands groupes industriels (Orange, Schneider Electric, Vicat, Engie, Transdev…) et d’acteurs citoyens (Centre de culture scientifique, technique et industriel de Grenoble, l’Hexagone…) pour mettre en place ce projet Great, en réponse à l’appel à manifestation d’intérêt « Territoire d’Innovation de Grande Ambition » du programme gouvernemental Investissements d’Avenir.

Great est basé sur trois principes : le numérique, la créativité et l’humain. La plateforme numérique (nommée crossdatatèque) rassemble toutes les données prélevées sur le territoire. Celle dédiée à la créativité (great créative community) s’appuie sur les fablabs, la mise en réseaux et le partage d’idées Des outils y sont accessibles aux industriels et citoyens dans le but de développer des projets. Enfin, la plateforme dédiée à l’humain (civic lab), regroupe des expertises en sciences humaines, dans le numérique, et dans la participation citoyenne, dans le but de réaliser des expertises croisées pour le développement de nouveaux produits et services.

// Lire la suite sur le site de l’Essor 38