Sélectionner une page

Il ne s’agit que d’une petite partie du vaste projet de réhabilitation d’ampleur métropolitaine. Lors du dernier conseil municipal de Grenoble, les élus ont voté à la quasi-unanimité pour la réhabilitation massive de la Villeneuve, tant pour le logement privé que le social.

Le maire était retenu. C’est pourquoi le 5 février dernier, c’est son adjoint aux finances, Hakim Sabri qui a ouvert le conseil municipal. Un début de conseil marqué par les délibérations sur les réhabilitations de la Villeneuve, par une restructuration des copropriétés du 60-120 et du 130-170 de la galerie de l’Arlequin.

Un programme ambitieux, présenté par Maryvonne Boileau et Catherine Rakose. « Il y aura deux plans de sauvegarde (PDS). » Le premier, sur la période 2018-2020, concernera davantage le mode de gestion. « Il faudra faire les scissions de copropriétés entre les bailleurs. L’Anah (Agence nationale de l’habitat) prendra en charge 50 % du montant hors taxe. » Sur le reste, l’Anru, la Métro et la Ville seront financeurs. L’objectif final, est bien de casser les barres, et de créer des montées plus petites.

// Lire la suite de l’article sur le site de L’essor

Share This