Sélectionner une page

Mardi 9 janvier 2018, à l’issue du comité interministériel, le Premier Ministre Édouard Philippe a annoncé 18 nouvelles mesures visant à améliorer la sécurité routière. La volonté du gouvernement de reprendre la voie d’une politique ambitieuse pour renforcer l’efficacité de la prévention et de la lutte contre l’insécurité routière est aujourd’hui clairement affichée.

La mesure phare de la réduction de la vitesse de circulation sur les routes secondaires à double sens de 90 km/h à 80 km/h est une décision dont je me félicite et qui est exemplaire tant en terme de sécurité routière que de réduction des émissions de polluants. Son application permettra notamment de réduire la distance moyenne d’arrêt total des véhicules de 70 mètres à 57 mètres, favorisera une baisse d’émission pouvant aller jusqu’à 30 % et pourra se traduite par un gain de pouvoir d’achat de 120 euros par an en moyenne.

Rappelons à cet effet que la réduction des vitesses réglementaires et l’apaisement de la circulation sont depuis 2014 des priorités pour le territoire métropolitain et apportent pleinement leur contribution à la construction de la Métropole apaisée. Aujourd’hui, la limitation à 30 km/h est devenue la règle sur 43 des 49 communes du territoire de la Métropole grenobloise, avec comme objectif une autre façon de penser le partage de l’espace public et la qualité de vie pour tous.

Je me félicite par ailleurs que plusieurs mesures annoncées par le gouvernement reprennent des propositions faites par le SMTC dans sa contribution aux Assises Nationales de la Mobilité, adoptée en novembre 2017. Il s’agit notamment de la régulation dynamique des vitesses de circulation en fonction des conditions de trafic (déjà appliquée sur les grandes voiries urbaines du territoire de la Métropole Grenobloise), du contrôle automatisé des accès aux zones à circulation restreinte, de la priorité généralisée aux piétons et de l’apprentissage du vélo pour l’ensemble des écoliers avant la classe de sixième.

Dans la lignée du « Code de la Rue » métropolitain, et avec l’implication de l’ensemble de nos concitoyens, ces mesures permettront de renforcer encore nos actions au service d’une sécurité renforcée des déplacements pour tous les usages de l’espace public.

Yann MONGABURU, Président du SMTC

Share This