Jusqu’au printemps les boulevards Agutte-Sembat et Édouard-Rey à Grenoble sont organisés en préfiguration de la future “zone à trafic limité” qui sera, à partir de 2019 et après Nantes, la seconde de France.

En jaune les limites de la vélo-route, en blanc au premier plan la limite des futurs trottoirs, et aux milieu les voies pour véhicules à moteur "autorisés"
En jaune les limites de la vélo-route, en blanc au premier plan la limite des futurs trottoirs, et aux milieu les voies pour véhicules à moteur “autorisés” © Radio France – Laurent Gallien

A partir du courant de l’année 2019 Grenoble réservera une partie des quelques-uns de ses boulevards les plus importants – les Boulevards Agutte-Sembat et Édouard-Rey – à la circulation des transports en commun, taxis, secours et quelques véhicules “autorisés” (assistance médicale, commerçants, livraisons, riverains…). Une “zone à trafic limité ” qui sera la “seconde de France après Nantes et à l’image de nombreuses villes en Europe” précise Yann Mongaburu, président du SMTC, syndicat des transports en commun de la Métropole grenobloise.

Le plan de circulation a déjà été modifié depuis six mois et avant des travaux de réseau de chauffage au printemps -préalables aux aménagements définitifs- cette zone est actuellement matérialisée au sol par des peintures figurant les emprises des futures voies cyclables, voies de circulation et trottoirs.
// Lire la suite sur le site de France Bleu