La communauté de l’eau, créée en 2007, œuvrait pour le partage et la gestion vertueuse de l’eau. Toujours d’actualité, ces missions sont aujourd’hui élargies et devront notamment se confronter aux conséquences du changement climatique dans notre région.

C’est parce que nous n’en manquions pas, que l’eau n’a pas toujours fait partie des priorités de gestion. Utilisation abusive, kilomètres de canalisation parfois percés, prélèvements sauvages, n’ont pas toujours été inquiétants. Oui mais voilà…la situation a changé. Malgré notre proximité avec les sommets enneigés, l’eau vient à manquer. En témoignent les longues périodes de sécheresse désormais fréquentes. Sans compter que l’eau se paie et que sa juste utilisation est bénéfique, tant pour l’environnement que le porte-monnaie.

Avoir une eau de qualité, bien gérée et partagée à l’ensemble des utilisateurs, c’est la vocation de la Communauté de l’eau, cas unique en France, née à Grenoble il y a 10 ans. A l’époque sous la présidence de Charles Bich, elle précisait « Communauté de l’eau potable ».