Alors qu’une table-ronde sur la renaissance commerciale des centre-villes est organisée ce soir à l’hôtel de ville de Grenoble, Olivier Razemon, journaliste et auteur de « Comment la France a tué ses villes » était l’invité de France Bleu Isère ce matin.

“Il y a urgence de redonner vie à des centre-villes délaissés, vidés de leurs commerces, de leurs services et parfois de leurs habitants”, affirmait hier à Cahors, le Premier ministre Edouard Philippe, en clôture de la Conférence nationale des territoires (CNT). Ce dernier a également annoncé que le gouvernement allait mobiliser 5 milliards d’euros pour revitaliser les centre-villes.

 Avouant trouver « intéressant que le gouvernement ait pris conscience » du problème, il faut selon Olivier Razemon  « arrêter de construire systématiquement des centres commerciaux. »

“Nous payons le prix de l’étalement urbain”

Son constat est sans appel : « Nous payons le prix de l’étalement urbain. On a disloqué la ville, et ce ne sont pas uniquement celles de grande taille qui sont concernées. Les petites et moyennes villes sont également touchées par la dévitalisation des centre-villes. »

// Lire la suite de l’article sur le site de France Bleu Isère