Sélectionner une page

Mobilité, logement, attractivité économique… Imaginez l’aménagement de la métropole de demain en postant vos propositions sur Carticipe, l’outil de participation en ligne du Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUI) de la Métropole, et votez pour les meilleures idées.

 

 

La Métropole élabore actuellement le PLUI. Ce document permettra de définir d’ici 2019 l’aménagement de notre territoire, de fixer des règles précises pour les permis de construire et d’identifier les futurs projets. Dans ce cadre, la Métropole met en place différents outils de concertation et de participation des habitants.

Carticipe, un outil participatif pratique et accessible à tous

Vous avez une idée pour faire évoluer le cadre de vie, l’économie, l’emploi, la mobilité et l’environnement du territoire métropolitain ? En complément des actions de concertation du PLUI (forums, ateliers, panels citoyens, conférences…), le site participatif Carticipe vous permet de soumettre en quelques clics vos idées et remarques depuis chez vous, et de voter pour l’une des propositions soumises par les autres participants.
Simple et rapide, cet outil est accessible à tous.

Une première phase plébiscitée

La première session de participation sur Carticipe ouverte en 2016, a recueilli plus de 2 000 contributions et 15 000 votes, qui ont permis d’alimenter les grandes orientations politiques du PLUI et d’enrichir le Projet d’aménagement et de Développement Durable (PADD). La Métropole grenobloise arrive ainsi en tête de l’utilisation de cet outil, devant des villes ou métropoles comme Strasbourg, Saint-Étienne ou encore Marseille.

Une deuxième session ouverte jusqu’à fin 2017

Depuis octobre et jusqu’au 31 décembre 2017, la concertation du PLUI et Carticipe démarrent une nouvelle phase visant à alimenter la traduction de ces orientations politiques, en règles d’urbanisme. Rendez-vous sur plui-lametro.carticipe.fr pour déposer vos idées, remarques et réactions concernant de grands questionnements comme par exemple « Comment limiter la consommation de l’espace tout en accueillant de nouveaux logements ? », « Comment préserver nos commerces de proximité ? », « Comment rendre nos zones d’activités agréables et attractives ? », « Comment favoriser l’usage des modes doux dans nos mobilités de proximité ? »…

L’ensemble des contributions permettra de formaliser début janvier 2018 un nouvel avis citoyen qui sera transmis aux élus de la Métropole.

Share This