Sélectionner une page

Depuis le 6 novembre 2017, huit quartiers de Grenoble et d’Échirolles font l’objet d’opérations pilotes menées par la Métropole en matière de gestion des déchets : collecte des déchets alimentaires, ramassage des cartons des commerçants et harmonisation des fréquences de collecte.

La Métropole s’engage vers une politique de gestion des déchets ambitieuse adaptée au territoire métropolitain.

La redéfinition du service public de gestion des déchets à l’horizon des années 2020-2030 permettra d’améliorer la valorisation des déchets (recyclage, méthanisation, compostage, etc.) et de répondre aux exigences réglementaires de la Loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte (LTECV).

Dans ce cadre, la Métropole met en place des « opérations pilotes » sur le territoire afin de tester de nouveaux services, qui, s’ils s’avèrent pertinents, préfigureront le service public de demain.

 

La collecte des déchets alimentaires

Quels objectifs ?

Épluchures, restes de repas, marcs de café, pains rassis, produits périmés… Les déchets alimentaires représentent 30% du poids de nos ordures ménagères. Dans la métropole, cela équivaut à 18 000 tonnes par an, soit environ 60 kilos par habitant. Pourtant, les trier permettrait de produire un compost de qualité, mais aussi une énergie renouvelable (le biogaz).

Le calcul a été fait : cette matière inexploitée aujourd’hui pourrait recouvrir les besoins en énergie de 700 logements de 100 m2 ou alimenter en carburant des bus et des bennes à ordures ménagères. Une manne qu’il s’agit aujourd’hui de récupérer et de valoriser. La problématique est aujourd’hui bien identifiée par la Métropole et fait l’objet, depuis le 6 novembre, d’une expérimentation de collecte des déchets alimentaires en porte-à-porte.

 

Qui est concerné ?

Chaque expérimentation s’accompagne logiquement d’une réorganisation des fréquences de collecte, le volume de déchets dans la poubelle d’ordures ménagères (bac gris) devant mécaniquement diminuer (consultez les nouveaux jours de collecte pour les quartiers concernés par l’opération pilote).

 

Comment ça marche ?

  • Chaque foyer et chaque commerçant concerné va recevoir un bio-seau ajouré avec des sacs compostables et les consignes de tri. Les bioseaux ajourés et les sacs compostables sont conçus pour être étanches tout en laissant passer la vapeur d’eau des aliments qui maturent. Grâce à cette technique, plus de mauvaises odeurs !
  • Il suffit ensuite de jeter le sac fermé (même si le sac n’est pas plein) dans les nouveaux bacs de collectes marrons qui seront fournis par la Métropole aux propriétaires et copropriétés.
  • Ces bacs marrons seront collectés 1 fois par semaine pour les particuliers et deux fois par semaine pour les commerçants de l’hyper-centre de Grenoble (voir les jours de collecte). Les déchets alimentaires sont acheminés au centre de compostage de la Métropole, situé à Murianette, pour être transformés en compost dans des cultures maraîchères.

 

Et après ?

À terme, une fois le bilan de ces expérimentations tiré, l’ambition de la Métropole, en lien avec les 49 communes, est bien de généraliser dès que possible le compostage et la collecte des déchets alimentaires sur tout le territoire, en l’adossant à deux projets industriels en cours : l’adaptation et l’agrandissement de la plateforme métropolitaine de compostage de Murianette, et la création d’un centre de méthanisation et de compostage. Cette matière organique collectée pourra ainsi servir, demain, à produire du gaz prêt à être injecté dans le réseau, et du compost pour l’agriculture locale. Un exemple vertueux d’économie circulaire.

La collecte des cartons des commerçants

À compter du 6 novembre, la Métropole expérimente la collecte gratuite des cartons des commerçants de l’hyper-centre de Grenoble (soit près de 500 commerçants concernés) selon deux modalités :

  • Collecte à vélo par Grenoble Solidarité des cartons déposés devant les commerces une fois par semaine : testée dans six rues (voir le document ci-dessous).
  • Collecte pour les autres rues de l’hyper-centre aux points d’apport volontaires selon le planning des collectes (voir le document ci-dessous).

L’harmonisation des fréquences de collecte

À partir du 27 novembre 2017, cinq quartiers grenoblois sont concernés par l’une des opérations pilotes qui consiste à harmoniser les fréquences de collecte des déchets (nombre de passages des camions de collecte) en fonction du type d’habitat.

Pour en savoir plus sur le périmètre des quartiers concernés et les modifications mises en œuvre, téléchargez les documents ci-dessous.

Si vous habitez dans l’un des quartiers concernés et que, suite aux modifications mises en œuvre, vous constatez un nombre de bacs insuffisants ou des volumes inadaptés, nous vous invitons à commander gratuitement le volume de bac nécessaire sur le site mesdechets.lametro.fr ou à contacter votre syndic ou bailleur si vous habitez en immeuble.

Share This