Sélectionner une page

Le 40-50 galerie de l’Arlequin est un des exemples les plus parlant du travail d’action logement dans le cadre de l’Anru

Le rendez-vous était donné aux 40/50 galerie de l’Arlequin, emblème des actions de l’Anru dans ce quartier grenoblois. C’est là que la Métropole et Action logement se sont respectivement engagés dans une charte qui doit organiser des actions en faveur du logement pour les salariés et les jeunes.

Le constat qu’il existe un lien entre l’accès au logement et l’accès à l’emploi est partagé. Et plus particulièrement le fait que les difficultés pour se loger constituent un frein à l’accès à l’emploi. La capacité d’un territoire à répondre à la demande en logement à destination des salariés, est donc un facteur de compétitivité. Une compétitivité également soutenue par la production et la rénovation de logement puisque le BTP représente une force d’emplois non-délocalisables.

Forts de ces constats, la Métro et Action logement ont convenu d’un partenariat visant à accompagner le développement économique et à renforcer l’attractivité du territoire, ainsi qu’à mieux répondre aux besoins en logement des salariés, et qui se traduit par la signature de la « convention cadre de territoire pour le logement des salariés sur le territoire de Grenoble-Alpes Métropole ». Signée le 20 octobre dernier pour une durée de trois ans, elle a pour objectif de créer des liens de collaboration entre les eux organismes, pour certaines déjà mises en œuvre ou amorcées.

// Lire la suite de l’article sur le site de L’essor

Share This