Lancé au mois d’octobre, le Cairn, la monnaie du bassin de vie grenoblois, commence doucement à trouver sa place dans les portefeuilles et dans les tiroirs-caisses des commerçants. Reste maintenant aux fournisseurs à franchir le pas pour créer un cercle économique vertueux.

Pour payer quand on fait ses courses, il y a les espèces, le chèque, la carte bancaire et … les Cairn ! Cette monnaie locale a été lancée au mois d’octobre à Grenoble et dans une vingtaine d’autres communes d’Isère. Un Cairn est égal à un euro, et on s’en sert pour payer dans les commerces qui les acceptent. Il y en a 80 dans le département pour l’instant. L’association qui gère cette monnaie locale revendique 800 utilisateurs et 22 000 Cairn en circulation.

Alors là, j’ai un billet de 20, un autre de 5, un de 2 … Au total je dois avoir un peu plus de 50 Cairn“, raconte Fodil en triant les billets “locaux”. Il travaille chez Heidsieck, un caviste près de la Place aux Herbes. “J’ai déjà eu quelques clients qui m’ont payé en Cairn, et moi je peux les utiliser pour aller manger au restaurant la Tête à l’Envers.

 

// Lire la suite de l’article sur le site de France Bleu Isère