Sélectionner une page

C’est une campagne de communication plutôt originale pour lutter contre la fraude dans le tramway. Les excuses des fraudeurs les plus « bidons » ont été répertoriées et vont s’afficher sur les stations de bus et de tram de l’agglomération.

Pour lutter contre la fraude il y a toujours les contrôleurs qui grimpent subitement à une station et donnent parfois des sueurs froides, y compris aux voyageurs en règle … Et puis, il y aura bientôt cette nouvelle campagne de communication. Dès ce vendredi 20 octobre 2017, des centaines d’affichettes vont être apposées sur les stations de tram et de bus de l’agglomération. Elles reprennent, d’une manière humoristique, les excuses les plus « bidons » données par les fraudeurs.

« Ah bon, c’est payant » ? C’est donc l’une des excuses à la fois les plus fréquentes et les plus « bidons » données par les voyageurs sans tickets. Qu’ils aient oublié d’acheter un ticket ou qu’ils aient fraudé intentionnellement, ils seraient selon la Semitag, qui exploite le réseau de tramways et de bus dans l’agglomération grenobloise, de moins en moins nombreux.

// Lire la suite de l’article sur le site de France 3

Share This