Sélectionner une page
Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Alors que le gouvernement envisage de les forcer à baisser leurs loyers de 50 à 60 euros mensuels, pour compenser une baisse identique d’APL, les bailleurs sociaux dénoncent une « remise en cause du modèle français de logement social ».

« Les APL c’est important sur le budget de la France, reconnait Stéphane Duport-Rosand, directeur du bailleur social isérois Actis, 18 milliard d’euros » mais pourquoi les économies devraient se faire au détriment de la politique sociale du logement? Interroge, ou plutôt dénonce, celui qui est aussi président de l’association Absise, qui regroupe tous les offices HLM isérois. « 95% de notre budget de fonctionnement repose sur les loyers. Il faut tout faire pour que ce ne soit pas inscrit dans la future loi de finance« .

 

 // Lire la suite de l’article sur le site de France Bleu Isère
Share This