Sélectionner une page
Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

BANDEAU-site29JANV

À suivre en direct sur la chaîne de la Métro [ici]

// Pour consulter l’Ordre du Jour et le rapport des délibérations

Au sommaire notamment :

Artisanat, commerce, Petites et Moyennes Entreprises – CONSEILLER DELEGUE : Guy JULLIEN

Participation de Grenoble-Alpes Métropole au poste de animateur de centre-ville porté par l’association « LabelVille » – convention 1DL170475

Au titre de sa compétence Artisanat, commerce, Petites et Moyennes Entreprises, Grenoble-Alpes Métropole soutient le fonctionnement et les projets des unions commerciales du territoire. Par délibération en date du 30 juin 2017, le Conseil métropolitain a approuvé le soutien à plusieurs unions commerciales, dont la fédération des Unions Commerciales de Grenoble « LabelVille », créée en 2006 et composée de 16 unions commerciales représentant environ 800 commerces. Le rôle de cette association est d’établir et maintenir les liens entre toutes les unions commerciales de Grenoble pour valoriser et dynamiser le commerce grenoblois.


Enseignement supérieur, recherche, Europe et équipements d’intérêt Métropolitain- VICE-PRESIDENT DELEGUE : Claus HABFAST

Création d’un nouvel établissement public de coopération culturelle de culture scientifique, technique et industrielle – Décision de faire 1DL170507

Dans un monde façonné par les sciences et la technologie, la culture scientifique, technique et industrielle (CSTI) concerne tous les individus et les aide à devenir citoyens acteurs de notre monde moderne. Elle favorise en particulier la compréhension et la sensibilisation aux grands enjeux scientifiques, technologiques et environnementaux d’aujourd’hui et de demain. Grenoble a été pionnier en France de la CSTI grâce à la création du premier Centre de Culture Scientifique, Technique et Industrielle (CCSTI) en 1979. La Ville de Grenoble, le Département de l’Isère et la Région Auvergne Rhône-Alpes ont été, aux côtés des universités et organismes de recherche implantés à Grenoble, les soutiens historiques du CCSTI. A la fin des années 90, la communauté d’agglomération grenobloise les a rejoints avec un soutien notamment aux actions en faveur du grand public comme la Fête de la Science.

En 2015, Grenoble-Alpes Métropole a pris la compétence pleine et entière en matière de CSTI sur son territoire, conduisant la Ville de Grenoble à transférer ses moyens de soutien au CCSTI à la Métropole.

En juillet 2015, le Conseil métropolitain a voté à l’unanimité une délibération cadre résumant les enjeux et objectifs de son action en faveur de la CSTI. Dans une société « numérique » où sciences et technologies sont omniprésentes, la Métropole souhaite permettre à tous les citoyens du territoire de s’approprier la démarche scientifique, notamment aux plus jeunes et aux plus éloignés des études universitaires, pour prévenir une « fracture de la connaissance ».

Équipement de diffusion de la culture scientifique, technique et industrielle sur le site des Grands Moulins de Villancourt à Pont-de-Claix – Modalités de réalisation 1DL170483

En janvier 2015, Grenoble-Alpes Métropole a repris la compétence de diffusion de la culture scientifique, technique et industrielle (CSTI). La Métropole a précisé sa volonté d’une politique structurante dans ce domaine dans une délibération du conseil métropolitain du 3 juillet 2015.

Le projet métropolitain de la culture scientifique s’articule autour de trois objectifs :

  • le partage et la mise en débat des connaissances,
  • le développement de la participation des citoyens,
  • la recherche de nouvelles formes de dialogue et de médiation entre sciences et société.

Le projet de nouvel équipement de diffusion de la CSTI, nommé provisoirement « Grands Moulins de Villancourt », a été porté par la ville de Pont-de-Claix de 2009 à fin 2014. Dès son origine, le projet a été pensé dans une logique de co-construction (Ville / Université / Société civile), répondant à une démarche de la ville de Pont-de-Claix d’ouverture de son territoire à des acteurs scientifiques et culturels. Depuis 2015 et sa prise de compétence relative à la CSTI, la Métropole assure la maîtrise d’ouvrage du projet des Grands Moulins de Villancourt.


Dispositifs contractuels – CONSEILLERE DELEGUEE : Suzanne DATHE

Délibération cadre concernant la mise en oeuvre de la politique métropolitaine en matière de prévention spécialisée 1DL170519

La prévention spécialisée se situe dans le cadre de la protection de l’enfance. Elle constitue une forme d’action spécifique d’accompagnement des jeunes les plus en marge, en rupture et les plus éloignés de l’insertion sociale et professionnelle. À cet égard l’article 2 de la loi sur la Protection de l’enfant et le décret relatif au protocole de mise en oeuvre et de coordination des actions de prévention spécialisée font partie du cadre juridique de référence de cette délibération (cf. annexe 1). Grenoble-Alpes Métropole porte un intérêt fort aux enjeux de cohésion sociale sur son territoire, notamment en matière de politique de la ville, de réussite éducative et d’accompagnement des publics les plus en difficulté. Avec la prise de compétence de la prévention spécialisée, Grenoble-Alpes Métropole entend poursuivre et développer les complémentarités et les articulations déjà existantes entre sa politique de cohésion sociale et les actions de prévention spécialisée.

La présente délibération a donc pour objectif de fixer les orientations politiques globales et le cadre d’action que se donne la Métropole pour mettre en œuvre cette compétence. Elle constitue le cadre de référence pour les acteurs de la prévention spécialisée du territoire, au premier titre duquel les associations de prévention spécialisée et leurs partenaires (communes, Département, Éducation Nationale…).

Le transfert de la prévention spécialisée au 1er janvier 2017 a nécessité un travail de construction, d’acculturation et de réflexion autour des missions que souhaitent confier Grenoble-Alpes Métropole aux opérateurs du territoire. Dans l’attente de l’adoption de la présente délibération, les missions dévolues aux associations de prévention spécialisée définies par le Conseil Départemental de l’Isère ont été maintenues.


3 nouveaux Projets « Coeurs de village, coeurs de Métropole »/Poisat – Domène et Sarcenas

Le 29 janvier 2016, Grenoble-Alpes Métropole engageait la démarche « Coeurs de Ville, Coeurs de Métropole », porteuse d’une approche d’ensemble en matière de mobilités, de qualité des espaces publics, de développement économique, de soutien au commerce, en synthèse de projet urbain. Elle s’appuie sur les spécificités des territoires constituant la Métropole, qu’ils soient urbains, péri-urbains, ruraux ou montagnards, pouvant ainsi se décliner sous forme de « Coeurs de village, coeurs de Métropole » par exemple.
Après avoir engagé cette démarche sur Grenoble, Le Fontanil-Cornillon, Meylan, Pont de Claix, Noyarey, il est aujourd’hui proposé d’engager un même dispositif sur la commune de Poisat, Domène et Sarcenas.

Share This