Sélectionner une page
Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Il y a un an, le territoire métropolitain lançait les certificats de qualité de l’air. « Ce dispositif expérimental devenu depuis une réglementation à l’échelle nationale a remporté un vif succès et même plus, rappelle Yann Mongaburu, président du SMTC, puisque l’on en a enregistré 380 000 ».

Hier, c’est en quelque sorte la deuxième étape qui a été annoncée avec le dispositif très marketé “plaque ta caisse”, et ses messages chocs : “plaque ta caisse, elle est moche et elle pue, elle a deux fois ton âge, elle te pollue la vie”… «Nous appelons donc 1 000 métropolitains à la plaquer », poursuit Yann Mongaburu qui a filé la métaphore amoureuse sur un fil d’équilibriste. « On est parfois enfermé dans une relation mais il est aussi difficile de sortir d’un certain confort. Nous allons donc accompagner individuellement (via un prestataire) ces 1 000 personnes pour leur proposer d’autres mobilités ».

// Lire la suite de l’article sur le site du Dauphiné Libéré

// Tout savoir sur le nouveau dispositif jeplaquemacaisse.com

Share This