Sélectionner une page

Christophe Ferrari, président de Grenoble Alpes Métropole et Yann Mongaburu, son vice-président aux déplacements, ont présenté vendredi 9 juin un premier tronçon de Chronovélo. Ces pistes cyclable, étoffées de différents services vont permettre à la Métro de disposer d’un réseau cyclable structurant.

Elles arrivent, toutes de jaune vêtues : ce sont les nouvelles pistes cyclables de l’agglomération grenobloise. Sur une largeur de 4 m, la piste nommée Chronovélo, se déroule, délimitée par des lignes jaune vif de chaque côté. Ce nouveau réseau, dit structurant, va se répandre du nord au sud, et de l’est à l’ouest.

L’inauguration de la première portion, tout près de l’Estacade, a eu lieu vendredi 9 juin. Dans le centre de Grenoble, où la voiture reste reine (avec 75% des déplacements de moins de 3 km), ce nouveau projet a attiré les curieux. Suffisamment pour bloquer la piste cyclable, et attirer quelques coups de sonnette des usagers lors de la présentation. « Nous voulons une armature forte pour créer de l’intermodalité, et surtout, nous nous adressons à toute la population de la métropole, ses 450 000 habitants. Ces pistes sont de véritables colonnes vertébrales », définit ChristopheFerrari, qui préfère la métaphore anatomique à la première appellation : les autoroutes à vélos. Il confirme l’engagement de la Métropole via « notre plan de 10 millions de dépenses pluriannuelles, jusqu’en 2020, pour la politique cyclable dans l’agglomération. »

// Lire la suite de l’article sur le site de l’Essor

Share This