Sélectionner une page
Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Il n’était pas question d’en débattre à nouveau. Le 19 mai dernier, le conseil métropolitain a simplement voté le deuxième arrêt du Plan local de l’habitat (PLH). Une ratification qui faisait suite aux différents avis des communes recueillis durant deux mois.

Le PLH 2017-2022 porté par la Métro a recueilli 81 % d’avis favorables. Suite à son arrêt le 16 décembre en conseil métropolitain, le Plan local de l’habitat a été présenté aux 49 communes de la Métro, 42 d’entre-elles se sont exprimées, 31 communes ont émis un avis favorable.

Parmi elles : Bresson, Champagnier, Le Pont-de-Claix, Grenoble, Claix ou encore Varces et Vizille. En revanche, elles sont dix à avoir émis un avis défavorable. Il y a Corenc, Domène, Meylan, Saint-Paul-de-Varces ou encore Sassenage. « Les avis sont très politiques », a noté Christine Garnier, vice-présidente déléguée à l’habitat, au logement et à la politique foncière, lors de la présentation de la délibération.

Une remarque à laquelle Jean-Damien Mermillod-Blondin, président du groupe d’opposition Métropole d’avenir, n’a pas manqué de répondre : « Nous devons assumer ici d’avoir des idées politiques ».

// Lire la suite sur le site de l’essor

Share This