Sélectionner une page

Le conseil métropolitain a voté le 24 mars l’adoption d’une stratégie territoriale de sécurité et de prévention de la délinquance. Un plan d’action doit être mis en place. C’est autour de ce plan que va se construire l’intervention de la Métro en termes de sécurité de 2017 à 2020.

« Les auteurs de la délinquance ne s’arrêtent pas aux frontières de la commune », a déclaré en préambule Suzanne Dathe, conseillère métropolitaine déléguée aux dispositifs contractuels. Le conseil était amené à se prononcer sur l’adoption d’une stratégie territoriale de sécurité et de prévention de la délinquance. Un diagnostic de sécurité a été établi auprès des maires et des institutions judiciaires sur le territoire. L’élue a rappelé que le pouvoir de police des maires n’a pas été transféré à Grenoble-Alpes-Métropole. Le document présenté le 24 mars répond donc à un objectif : identifier la plus-value que peut apporter la Métro contre la délinquance.

// Lire la suite de l’article sur le site de l’Essor

Share This