Sélectionner une page
Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

La métropole grenobloise investit 57,6 millions d’euros dans une centrale au bois de très haute technologie qui fonctionnera avec des plaquettes forestières locales. De quoi donner des perspectives à la filière bois.

En 2020, l’agglomération grenobloise sera équipée une nouvelle centrale à bois ultra-performante. Destiné à remplacer la chaufferie au fioul du CEA, sur la Presqu’Ile, le futur équipement aura pour mission de sécuriser le réseau de chauffage urbain tout en favorisant la transition énergétique. Par cet « investissement colossal » de 57,6 millions d’euros, Christophe Ferrari, le président de la Métro, veut aider ses concitoyens à sortir de leur « addiction au carbone ».

 

// Lire la suite de l’article sur le site de Terre Dauphinoise

Share This