Sélectionner une page

FOCUS – À l’occasion de la Journée mondiale de l’eau, la Société publique locale Eaux de Grenoble Alpes et son président Olivier Bertrand font le point sur la politique sociale de l’eau que la Métro veut mettre en œuvre. Et ceci à travers un mode de remboursement sur les factures des plus précaires.

 

« Mettre en place une véritable politique sociale de l’eau. » C’est ainsi qu’Olivier Bertrand, président de la Société publique locale (SPL) Eaux de Grenoble Alpes – et également conseiller municipal de Grenoble – définit l’un des objectifs-clés de la Métropole, son principal actionnaire. Et ceci à l’occasion du 22 mars, autrement dit du “Water day” ou, en bon français, de la Journée mondiale de l’eau.

Car c’est à Grenoble-Alpes Métropole qu’est revenue, en 2015, la compétence de la gestion du réseau d’eau potable sur les 49 communes qui la composent. Un changement de gestion autour duquel la Régie des eaux de Grenoble s’est transformée en SPL, le 1er janvier 2014.

 

// Lire la suite sur le site de Place Gre’Net

Share This