Sélectionner une page

Conseil municipal d’Eybens

Communiqué de presse de la municipalité 13 mars 2017

 

A Eybens, une politique de l’habitat solidaire et écologique

 

Au conseil municipal du 16 mars 2017, plusieurs délibérations mettront en lumière les lignes directrices de la politique municipale d’Eybens en faveur du logement:

  • Une politique partenariale, aux côtés notamment de la Métropole, des habitants, des bailleurs sociaux et des associations de lutte contre le mal-logement
  • Un effort de production au service de tous les métropolitains. La Ville d’Eybens poursuit sa politique volontariste dans le cadre du PLH métropolitain 2017-2022, qui vise à construire 2 900 logements par an, dont 1 300 sociaux, à l’échelle de l’agglomération. Les projections communales visent notamment à atteindre 25% de logements locatifs sociaux dans la commune d’ici 2025, conformément aux orientations de la loi ALUR. La commune vise également un rééquilibrage territorial dans la production de logements sociaux: les constructions seront ciblées dans les quartiers eybinois les moins pourvus.
  • Des logements écologiques. La commune s’engage dans l’opération “Mur Mur 2” initiée par la Métropole pour réhabiliter des logements privés, au profit des ménages populaires et issus des classes moyennes, en ciblant les copropriétés “énergivores” construites entre 1945 et 1975. La commune engage ainsi une enveloppe de 200 000 euros entre 2018 et 2022, qui permettra de soutenir des ménages eybinois dans la renovation thermique de leur logement, sous condition de ressources. En particulier, la commune aide les ménages situés juste en-dessus des seuils prédéfinis par la Métro. La fourchette de participation communale aux travaux s’établit entre 15 et 20% du “reste à charge” du copropriétaire, soit cinq points au-dessus des seuils de financement communal prévus par la Métro.
    La commune a déjà été associée étroitement à la réhabilitation exemplaire en cours, par Grenoble Habitat, de 60 logements au 84-86 avenue Jean Jaurès et au 2 rue Farçat. “Cette opération est représentative des orientations communales” souligne Pierre Bejjaji, 1er adjoint au Maire à l’intercommunalité et à l’urbanisme. “Elle vise à construire de nouveaux logements exemplaires d’un point de vue énergétique, labellisés RT2012 améliorée de 10%”. “Cette opération a aussi une vocation sociale d’amélioration du cadre de vie du quartier avec notamment la construction d’un jardin public” complète Nolwenn Doitteau, adjointe au Maire en charge de l’action sociale et du logement.
  • Des attributions de logement social lisibles et transparentes. Aux côtés de la Métropole, la commune s’engage dans le protocole expérimental de location active, pour favoriser l’implication des demandeurs dans le choix de leur logement, sur certains biens ciblés. Elle participe aussi au service public d’accueil et d’information métropolitain en positionnant un guichet d’accueil de « niveau 2 » à l’hôtel de ville.
  • Un engagement dans l’habitat participatif. Dans le projet “Val”, un îlot pouvant accueillir une dizaine de logements est réservé à un projet d’habitat participatif.
Share This