Sélectionner une page

VŒUX 2017 – Discours de Francie MEGEVAND

 

Francie Mégevand – Maire d’Eybens, coprésidente du groupe RCSE à la Métropole

Bienvenue et merci à toutes et tous d’être là, habitants, collègues élus, maires des communes voisines, vice-présidents Métro, partenaires de la Ville. Tout d’abord, je présente les voeux de l’ensemble du conseil municipal à chacun, sur le plan personnel, familial et professionnel… Que l’année 2017 vous apporte le plus possible de ce que vous en attendez.

Que petits et grands nous ayons à recevoir -et à donner- ces milles petits riens qui font les petits et grands bonheurs au quotidien. Souhaitons-nous un vivre ensemble apaisé, dans nos espaces communs privés et publics, qu’individuellement et collectivement, nous sachions faire preuve d’attention à l’autre dans nos rencontres quotidiennes. Que nous sachions susciter et préserver des moments de convivialité – et de gaité – afin de ne pas nous laisser submerger sans résister, par des contextes pesants ou des situations difficiles, toujours trop nombreuses.

Ce n’est pas un vœu pieu ni pure utopie : d’abord parce je tiens à notre petite dose d’utopie quotidienne, qui fait avancer. Il faut se souvenir que le vivre ensemble se travaille comme un potager. Il faut retourner et ameublir la terre, l’amender et l’aérer, semer arroser et récolter… ensemble.

Et c’est ce qu’un grand nombre d’Eybinois et de Métropolitains font déjà. C’est pourquoi je remercie toutes les forces vives du territoire qui concourent, chacune à leur façon à la richesse et à l’animation de notre vie locale, économique, sociale, culturelle, sportive…

Notre ville est bien le produit de la contribution de tous :

  • Acteurs économiques : grandes et petites entreprises, commerçants et services, avec leurs salariés qui vivent chez nous durant le jour;
  • Habitants actifs et citoyens engagés, dans les nombreuses associations, clubs sportifs, collectifs d’habitants, tous plein d’idées et d’énergie;
  • Partenaires institutionnels et privés qui complètent nos moyens, nos compétences pour offrir tous les services nécessaires : autres collectivités et institutions, au 1er rang la Métropole, mais aussi les équipes éducatives de la petite enfance, des écoles et du collège, les services médico-sociaux, les bailleurs, le département, et bien d’autres encore;
  • Sans oublier les agents de la Ville et de la Métro qui sont chaque jour à vos côtés pour nettoyer et réparer nos rues, nous transporter, embellir notre cadre de vie, assurer le bon fonctionnement de nos équipements de proximité pour y accueillir vos activités diverses et variées, assurer notre sécurité, garder et éduquer nos enfants;

C’est grâce à vous toutes et tous que des événements fédérateurs égrènent l’année (pour n’en citer que deux parmi tant d’autres, le Marché de Noël et les Z’Eybinoiseries), vous qui portez des initiatives en Conseil de Ville ou dans vos associations, qui alimentez les échanges parfois vifs en réunions publiques, fabriquez les solidarités de proximité (réseau voisins solidaires, atelier du faire, réveillon solidaire …).

Cette année, votre créativité s’est encore manifestée dans la première édition du budget participatif et les votants ont plébiscité les trois projets finalement retenus: l’Atelier du Faire ensemble, la course d’orientation patrimoniale et le fleurissement autour du rucher familial des Arcelles.

Toutes ces initiatives témoignent de la vitalité de tous les quartiers de la Ville: Val, Maisons neuves, Javaux, Ruires, Bourg et Bel Air. Les Eybinois ont confiance en eux car ils ont une longue tradition d’innovation, de dynamisme économique, de participation citoyenne et de proximité avec la nature.

2016 a été éprouvante à bien des égards: attentats et leur nombreuses victimes, difficultés économiques qui pèsent sur les ménages et les collectivités, guerre et instabilité de notre environnement international. Cela ne favorise pas toujours notre sérénité.

L’équipe municipale, à qui vous avez confié la responsabilité de la Ville, a poursuivi son labeur et l’investissement de chacun a produit de belles avancées et réussites dans nos 4 axes prioritaires: la cohésion sociale, la transition écologique, le développement numérique et le renforcement de la citoyenneté.

Ainsi, 2016, a notamment permis l’arrivée du Haut débit aux Ruires, qui sera complété dans les deux ans à venir par le déploiement progressif de la fibre optique sur l’ensemble de la commune, grâce à notre travail étroit avec l’opérateur.

Sur la transition énergétique les avancées sont considérables: la ville s’est engagée dans la société de production d’énergie renouvelable Energ’Y citoyennes, grâce à la mise à disposition des toits du CLC et de la maternelle Bel air. Citons aussi la rénovation énergétique du gymnase Journet grâce aux ampoules leds et à l’optimisation de la production d’eau chaude, le passage en électricité verte de 70% du patrimoine communal, l’inauguration de l’espace nature à côté des Ruires.

Pour ce qui est de la cohésion sociale, de l’égalité des chances et de la citoyenneté, l’année a notamment été marqué par le déménagement, piloté par le département, des équipes éducatives et des élèves dans le nouveau collège des Saules, la refonte complète de notre démocratie locale et l’expérimentation du budget participatif, l’inauguration de la conciergerie solidaire Consol en février…

Vous le voyez, agents, élus et partenaires n’ont pas chômé!

Cette semaine encore, le gymnase Faivre a été mis à disposition dans le cadre du Plan grand froid. Jusqu’à lundi, Eybens et Fontaine portent ainsi le devoir de solidarité de la métropole et je remercie les associations qui animent ce dispositif, les agents pour leur réactivité et les clubs sportifs pour leur compréhension de la mobilisation exceptionnelle du gymnase.

Cet exemple montre que les réussites d’Eybens sont toujours des succès en partenariat avec une multitude d’acteurs engagés.

Nous continuerons ainsi la mutualisation avec les communes voisines pour partager nos équipements structurants et développer des collaborations utiles à tous nos habitants

Nous continuerons à nous engager résolument dans la Métropole car l’emploi, les transports, la lutte contre la pollution, l’énergie, les politiques de logement sont autant de questions qui ne peuvent progresser qu’à l’échelle métropolitaine. Nous sommes partie prenante de sa construction et de l’organisation de ses nouvelles compétences (voirie, routes, énergie, politique culturelle et sportive …). Là aussi des avancées au service de tous les métropolitains en témoignent: la campagne Mur Mur 2 rénovations de logement, la ville apaisée, les nouveaux dispositifs pour améliorer la qualité de l’air, les expériences en terme de déplacement tels que les bus électriques sur la ligne C4 Grenoble-Eybens, l’expérimentation prochaine du covoiturage public Tag and Car, l’étude prochaine d’une liaison cyclable Eybens-Tavernolles, etc.

2017 est une année qui s’annonce active et citoyenne au niveau national et local. Ce sera une année faste pour exercer sa citoyenneté, une année où il va falloir donner de la voix : à peine sortis des primaires des écologistes puis de la droite, celles de gauche se profilent. C’est l’occasion d’éveiller l’intérêt et d’intensifier le débat politique avec en point d’orgue l’élection de notre futur président et le renouvellement de nos parlementaires à l’Assemblée nationale et au Sénat.

Les citoyens ne s’y trompent pas vu l’intensité des inscriptions sur les listes électorales. Nous nous félicitons de constater un solde de 500 électeurs de plus à Eybens pour cette année. Les Eybinois démontrent encore leur souci du bien commun en prévoyant d’aller voter aux élections présidentielles et législatives des 23 avril, 7 mai, 11 et 18 juin prochains, pour faire reculer les extrémismes et préserver les fondements d’égalité, de fraternité et de liberté de notre République.

2017 sera une année faste parce c’est l’occasion de réfléchir et de dessiner l’avenir que nous voulons nous donner … Nous, classe politique, à tous les niveaux, nous nous devons d’être à la hauteur de ces attentes de débat démocratique.

Pour nous l’option est claire : une société de partage et d’ouverture et non de repli et de segmentation, une société de dialogue et de coopération pour imaginer et construire les solutions à nos problèmes ensemble et au service d’un mieux vivre collectif.

Les périodes de crise sont aussi propices à revisiter nos fondamentaux et nos liens. Elles produisent parfois le pire mais aussi le meilleur : réactions de solidarité, de courage, d’ouverture aux autres. Nos voisins autrichiens nous l’ont rappelé en élisant Alexander Van der Bellen le 4 décembre dernier: le pire n’est jamais certain.

A leur modeste échelle, les Eybinois prennent leur part dans l’émergence chaotique de ce nouveau monde. Avec des petites ruisseaux qui font de grandes rivières : des occasions de dialogue et de participation citoyenne renouvelées, des solidarités affirmées (Zeybu, Magasin pour Rien, épicerie sociale, accueil de réfugiés et hébergement d’urgence) des options écologiques en construction (jardinons Eybens, ateliers vélo, bientôt je l’espère Citélib si les conditions sont réunies)… Toutes ces initiatives citoyennes participent d’une société plus bienveillante envers la nature et envers les hommes d’aujourd’hui et de demain.

2017 sera aussi une année active et de mobilisation citoyenne pour Eybens car nous entamons une période décisive. Des orientations sont à choisir, pour notre avenir proche ou plus lointain. Des décisions sont à prendre sur des aspects qui concernent notre vie quotidienne à tous.

En effet, la contrainte budgétaire a franchi un nouveau seuil: l’Etat ne nous donne plus d’argent, désormais il nous en prend. Il nous impose une nouvelle adaptation de notre niveau de service public. Des actions sont déjà engagées dans ce sens: ouverture plus réduite de la piscines, réflexion sur les sorties scolaires ou la programmation culturelle… La Ville prend aussi sa part de l’effort, en calibrant au plus juste les moyens nécessaires à son fonctionnement et en réorganisant ses services pour adapter ses ressources humaines. Je remercie nos agents de leur coopération dans ce sens.

Nous avons besoin de vous pour débattre des priorités à privilégier, car il faut poursuivre cette démarche qui ne sera absorbable que si les choix sont transparents, débattus et si les efforts sont partagés par tous. Vous serez donc très bientôt sollicités et je compte sur vous pour participer à ces travaux car votre expertise d’usage est indispensable.

Et pour permettre des choix en connaissance de cause, nous viendrons devant vous de multiples façon au cours de cette année, avec les éléments de notre notre bilan à mi mandat afin de faire les ajustements nécessaire pour la poursuite de nos objectifs. C’est notre engagement.

Nous vous associerons aussi à nos nouveaux projets pour consolider le bien-être des Eybinois d’aujourd’hui et de demain: la rénovation de Tom Pouce et de l’école Bel Air pour diviser par deux ses consommations d’énergie, le maintien de notre soutien aux populations les plus fragiles et à la vie associative, l’accueil d’Innov pour la jeunesse, la rénovation de l’avenue d’Echirolles (enfin !), etc. Cette année encore, malgré la baisse des dotations, la stabilité de la fiscalité locale et la poursuite du désendettement de la Ville, près de 2 millions d’euros seront consacrés à l’investissement. Cet investissement vertueux est absolument nécessaire pour préparer l’avenir des petits Eybinois, pour diminuer nos coûts de fonctionnement mais aussi pour préserver l’emploi local : l’installation des panneaux solaires sur le toit de l’hôtel de ville cette année a par exemple entièrement était confiée à des professionnels locaux.

2017, toujours autant de travail à la Métropole avec des dossiers importants encore cette année GEMAPI (concerne Eybens et notamment son vélodrome au premier chef) le schéma énergétique, la politique de prévention spécialisée, la modernisation de l’attribution des places de logement social, le nouveau plan local d’urbanisme et de nombreux autres dossiers.

Ce qui a été fait et ce qui reste à faire feront l’objet d’un ou plusieurs ateliers citoyens au cours de cette année pour que vous ne perdiez pas le fil des politiques métropolitaines toujours plus importantes pour notre vie quotidienne

Du pain sur la planche ! Pour se donner du cœur à l’ouvrage, nous allons commencer par partager une petite collation sans façon, occasion aussi d’échanger des nouvelles et de partager toutes les super idées à réaliser ensemble en 2017.

Share This